Comment Vilogia se développe dans le Grand sud

 |  | 399 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : DR)
Avec sa stratégie de positionnement au sein des métropoles, le groupe immobilier, qui revendique la place de troisième entreprise sociale pour l'habitat, entend étendre encore davantage sa présence autour de la Méditerranée.

L'acquisition de 446 logements, faite à Septèmes-les-Vallons auprès de Logirem et officiellement actée depuis le 1er janvier dernier, en est la preuve. Vilogia, acteur historique de l'immobilier social dans le Nord de l'Hexagone, compte bien être tout aussi fortement présent dans le Sud. C'est qu'en terme de logement des salariés, alors même qu'Aix-Marseille Provence n'en finit pas de faire sa mue et de multiplier les projets, devenant de fait encore plus attractive, il y a de quoi faire.

Méthode et plus-value

C'est bien ce qu'explique Gonzague Noyelle. Le directeur Maîtrise d'ouvrage détaille comment le groupe français arrive avec dans son escarcelle, son expertise et sa méthode. Car pour conquérir le Grand Sud, Vilogia fait comme partout ailleurs : soit le groupe passe par de l'achat de fonciers, de VEFA, soit par l'achat de patrimoine en bloc ou encore par le rachat de sociétés locales pour développer la reprise de la gestion du patrimoine, à chaque fois en s'appuyant avec une équipe implantée locale.

"Notre plus-value est d'apporter de l'argent frais, des solutions logements sur-mesure pour un public différent (jeunes, senior...), d'avoir une palette large, le tout afin d'être un acteur différenciant".

Marseille, secteur tendu, représente donc un intérêt pour celui qui est également présent à Lille, Paris, Nantes, Lyon, Bordeaux et le Grand Est. Vilogia discute notamment avec l'Etablissement public foncier (EPF) PACA. Sur ce secteur marseillais, l'ESH gère 405 logements. "Avec l'acquisition faite à Septèmes-les-Vallons, nous doublons notre portefeuille", fait remarquer Gonzague Noyelle.

Pacte de non-agression

"Nous nous concentrons sur Marseille aujourd'hui mais nous nourrissons notre réflexion en PACA. Nous ne démarrerons ailleurs que si nous avons l'assurance d'un volant de 5 à 600 logements", explique le directeur Maîtrise d'ouvrage qui dit regarder également les communes soumises à la loi SRU. Et qui tient à préciser que Vilogia n'arrive pas en terrain conquis mais collabore en "complémentarité avec les acteurs locaux". Et de citer l'exemple récent de Septèmes-les-Vallons où Logirem n'avait pas vocation à se développer et avec qui "nous espérons qu'il y aura des échanges".

En 2015, Vilogia disposait dans le Grand Sud de 85 logements neufs livrés, de 40 constructions lancées pour plus de 850 personnes logées. En 2017 le montant des investissements devrait poindre à 36 M€. Le groupe a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 382,7 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :