Comment Rodolphe Saadé a mené la performance de CMA CGM

 |   |  480  mots
(Crédits : DR)
Les bons résultats enregistrés par la compagnie maritime basée à Marseille confortent la place de Rodolphe Saadé à la tête du groupe. La preuve, le DG est désormais le nouveau président.

2017 aura décidément été une année de transition pour CMA CGM. En février dernier, l'annonce de l'arrivée au poste de directeur général de Rodophe Saadé marque un premier tournant dans l'opération transmission engagée par Jacques Saadé. Un passage de témoin voulu et piloté par le fondateur du groupe français, annoncé le jour même de ses 80 ans. Moins de douze mois plus tard, nouvelle et dernière étape, avec la nomination officielle ce 24 novembre de Rodolphe Saadé au poste de Président. Une boucle de transmission bouclée. Définitivement. Ou presque. Jacques Saadé garde tout de même le titre de président-fondateur.

Sa silhouette se profilera sans doute encore à l'intérieur de la tour qui domine la façade maritime de la cité phocéenne.

Mais indiscutablement, CMA CGM en train d'écrire une nouvelle page de son histoire.

Effet de vision

Rodolphe Saadé a indiscutablement été préparé à prendre la suite paternelle. Une formation au long cours qui démarre certainement avant 1994, date de son entrée dans l'entreprise familiale. Depuis, des étapes importantes dans l'histoire du groupe ont été traitées et maîtrisées par ce successeur désigné.

Ces derniers mois, c'est sa vision stratégique qui a mené CMA CGM sur des sujets innovants. L'annonce mi-septembre de la commande de 9 porte-conteneurs de 22 000 EVP propulsés au GNL place la compagnie maritime sur le segment de l'innovation, ce choix technologique la plaçant aux avant-postes de la transition énergétique. Bon pour l'image et les affaires. Tout au long de l'année, il y a eu des décisions qui ont aussi porté la bonne tenue financière du n°1 français, snas oublier l'activation en avril d'Ocean Alliance, un dossier qui avait été managé par Rodolphe Saadé himself. De fait, les volumes transportés cumulent à + 11,6 % sur ce troisième trimestre, par rapport au troisième trimestre 2016. Sur la même période, le chiffre d'affaires progresse de +27,7 %  à 5,7 Mds $, et la marge opérationnelle de 10 %.

Meilleure notation

En 2009, c'est Rodolphe Saadé qui avait piloté la restructuration financière du groupe. Huit ans plus tard, ça va bien mieux, Standard &Poor's ayant rehaussé sa notation à B+ avec perspective stable quand Moody's adoptait une perspective positive sur sa note B1.

Rachats bien menés, position affirmée sur le volet innovation - dont un partenariat avec Aix-Marseille French Tech officialisé avec pour but d'accompagner l'écosystème numérique tout en continuant sa propre transformation digitale - et sur certaines lignes stratégiques, c'est tout cet ensemble qui porte CMA CGM sur une vague positive. 2017 sera sans doute meilleure que 2016. Le secteur du transport maritime poursuit sa mutation. A Rodolphe Saadé désormais d'écrire la suite de l'histoire d'un groupe qui emploie 29 000 personnes dans le monde dont 2 400 à Marseille pour un chiffre d'affaires de 16 Mds $.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2017 à 14:37 :
Bonjour Mr je viens de finir ma formation de lieutenant mécanicien 1 ère classe et je suis à la recherche d un stage embarqué SVP aidé moi pour l obtention de ce stage dans votre compagnie Merci pour votre compréhension

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :