Comment Le Grand Bain numérise les RH

 |   |  465  mots
(Crédits : DR)
Revendiquant être la première plateforme de bilan de compétences en ligne, cette solution créée à Nice par Sophie Palacios promet un accompagnement qui ne fait pas qu'identifier le métier qui convient mais aide au passage à l'action. Les secteurs visés sont autant le public que le privé pour tout ce qui est notamment gestion de carrière.

Lier digital et RH, une idée pas encore tentée selon Sophie Palacios, mais une conjugaison qui aiguisait la curiosité de cette experte RH en bilan de compétences et recrutement qui s'est appuyé sur son expérience et les attentes du marché pour donner vie au concept du Grand Bain après deux années d'études de marché et de brainstorming. Soit 60 ateliers, praticables en ligne, assortis d'un rendez-vous une fois par mois avec un coach certifié, entretien qui peut se faire de visu, par téléphone ou Skype, "afin de compléter la vision et de vérifier l'adéquation entre le besoin analysé et la réalisation". Avec l'idée "d'un accompagnement global, d'une durée de 5 mois. Nous travaillons sur les souhaits, les objectifs personnels et professionnels, sur le plan d'action et le passage à l'acte", explique Sophie Palacios qui précise que les ateliers ont pour but de définir "quel est le métier idéal pour soi", que cela soit au sein de l'entreprise qui salarie déjà, ou pas.

Avantage de la souplesse

Ici pas de méthode unique mais différents outils complémentaires dont des tests de personnalités et de 360° feedback, pour travailler "sur les freins, les croyances, les obstacles" qui empêchent souvent de concrétiser ce que le bilan de compétences révèle, dit Sophie Palacios qui voit dans l'approche numérique une façon de rendre l'exercice souple et de dépoussiérer en même temps l'image du bilan de compétences.

Pour la dirigeante niçoise, l'accompagnement dans la réalisation est aussi une façon de différencier Le Grand Bain des méthodes plus classiques qui s'arrêtent à la définition du métier qui convient sans aborder la mise en pratique.

Les secteurs visés sont autant les DRH du secteur public que du secteur privé, dans "la gestion de carrière comme dans la mobilité au sein de l'entreprise". Dans la fonction publique, notamment, cela permettrait "pourquoi pas de mettre en place des incubateurs afin de développer des idées qui seraient intéressantes pour la France". Sélectionnée pour participer en mars prochain au prochain BA06 Event, le rendez-vous des investisseurs azuréens organisé par l'association éponyme, la plateforme compte ainsi se faire connaître des professionnels de la gestion de carrière.

Lancé en novembre, Le Grand Bain sera commercialisé dès ce mois de janvier avec une ambition nationale. "La R&D est permanente pour ce qui concerne le contenu des ateliers" ajoute Sophie Palacios qui compte présenter son outil à Emmanuel Macron dans les prochains jours. Le recrutement d'une commerciale est également prévu. Sophie Palacios ne communique pas sur le chiffre d'affaires envisagé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :