Quelle ambition pour RotorPlace, l'Amazon d'Helinetwork International ?

 |   |  527  mots
(Crédits : DR)
Spécialisé dans la vente de pièces détachées d'hélicoptères, l'entreprise installée à Aix-en-Provence lance un site de vente en ligne destiné aux professionnels de l'aéronautique. Safran et Saint-Gobain sont parmi les premiers fabricants à rejoindre la plateforme.

Comme très souvent, c'est l'identification d'un "trou dans la raquette" qui mène à l'innovation. Ici, elle est de service. Simple, et pourtant, revendique Helinetwork International, la première du genre.

Spécialiste de la vente de pièces d'hélicoptères, la PME est née en juin 1995, créée par Christophe Vanneste, ancien pilote professionnel, ayant déjà créé un site de dépôt-vente. Une initiative qui rencontre alors le succès mais qui se trouve finalement confrontée au manque de rigueur des dépositaires, lesquels, ne mettant pas leurs stocks à jour, signent la fin de l'aventure.

Du neuf et que du neuf

Cependant, l'idée de mettre en place un site e-commerce ne quitte pas l'esprit du chef d'entreprise. Surtout que la demande client est là et que "certains acteurs commençaient à y réfléchir". C'est ce qui le décide finalement à concrétiser le projet.

Si pour l'avionique, l'e-commerce s'est déjà développé, pour l'aéronautique, cela n'est pas le cas. "Le secteur a toujours eu du retard en matière de numérique et d'innovation", souligne le dirigeant. Après plusieurs mois de maturation, RotorPlace est officiellement lancé à Las Vegas lors de Heli-Expo, le salon qui rassemble l'ensemble des professionnels de l'aéronautique le 27 février dernier. Et contrairement à l'avionique, son accès est gratuit.

Ainsi la plateforme se consacre uniquement aux pièces détachées neuves et révisées. L'acheteur crée un compte, son profil est alors validé. Le paiement se fait en ligne ou par virement bancaire. En ce qui concerne les pièces révisées, c'est un échange standard qui est effectué sur devis et après avoir vérifié tous documents de certification y afférant.

"L'avantage pour le client est de bénéficier de délais de livraison réduits", explique le PDG d'Helinetwork, soulignant par ailleurs que le besoin en pièces détachées se fait de plus en plus pressant, l'immobilisation d'un appareil au sol étant coûteux. "RotorPlace permet également de réduire les coûts de transports. Par ailleurs les commandes peuvent s'effectuer 7 jours sur 7 et 24h/24". Les fabricants, eux, y trouvent également un intérêt, souligne Christophe Vanneste, celui de "conquérir de nouveaux clients".

Renfort à l'international

Pour l'heure, Safran Helicopters Engine (soit 15 000 références), Saint Gobain et UTC Aerospace sont les fabricants ayant rejoint la plateforme, des contrats avec d'autres fabricants étant en cours de négociation.

Pour Helinetwork International, outre le service offert à ses clients, c'est évidemment une façon d'adresser fortement l'international. 90 % de son activité est tournée vers l'export, la PME provençale étant présente dans 35 pays. "Notre objectif est de partir à la conquête de nouveaux marchés", entre autre du côté de l'Asie où "se trouvent de nombreux clients". L'objectif est aussi de conclure des contrats avec davantage de fabricants. RotorPlace devrait permettre à Helinetwork International de multiplier par trois son chiffre d'affaires - 3 M€ pour l'exercice 2017 - et de procéder à des embauches, ce qui ferait grossir l'effectif composé pour l'heure de 6 personnes. "Nous devons continuer à conserver notre avance", justifie Christophe Vanneste.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :