Saphelec, une ETI en devenir ?

 |   |  557  mots
(Crédits : DR)
Spécialiste des solutions et services télécoms orientés BtoB, la PME basée à Sophia-Antipolis raffermit son offre en développant un site dédié au rachat et reconditionnement de smartphones, au moment où son offre de visio-conférence performe.

Il s'appelle simplysmartphone, il est opérationnel depuis ce 20 mars et malgré son aspect grand public, c'est bien aux entreprises qu'il s'adresse. Son objectif est de venir au secours des flottes de téléphones professionnels. Ce n'est pourtant pas une démarche nouvelle pour Saphelec qui jusqu'à présent adressait ce type de service en sous-traitant à Save, startup rachetée en 2017 par Remade Group.

Réparer c'est gagner

"Nous faisions déjà de la réparation, mais comme nous sous-traitions, nous avons pris la décision de le faire nous-même. Ce site a pour but d'aider les PME et les grandes entreprises, de simplifier la gestion au quotidien de leur flotte. La casse touche en moyenne 15 % par an les smatphones d'une flotte et les réparer constitue une source d'économie substantielle", explique son PDG Hervé Mangot. Qui voit également dans la démarche une façon de concrétiser l'engagement RSE de l'entreprise. "Cette offre qui s'appuie sur l'économie circulaire est la démonstration que business et RSE font bon ménage".

Faciliter la visio-conférence

Au même moment, c'est une autre branche de l'activité de la PME sophipolitaine qui conforte son positionnement. Simplyvisio, développée à partir d'une technologie Huaweï en 2015, propose un système de visio-conférences utilisant une caméra haute définition compacte pouvant être fixée sur un mur ou toute autre surface et être facilement déplacée, et de l'autre, une application spécifique, disponible sur iOS et Android. Fonctionnant en mode SaaS, Simplyvisio permet de connecter aussi bien des caméras HD que des tablettes, ordinateurs ou smartphones, ce qui en fait une solution nomade.

"Elle est devenue en quelques mois, l'une des solutions en mode SaaS les plus complètes du marché", revendique Hervé Mangot, s'appuyant sur les chiffres qui font de la plateforme, la solution ayant permis aux clients de connecter jusqu'à 200 sites en simultané. "Elle permet par exemple d'inviter des clients, collaborateurs ou étudiants à assister à une présentation en mode streaming qui pourra être mise sur un site intranet pour être ensuite revue. Elle est aussi utile pour assister à des présentations en mode web conferencing, pour interagir en direct sur les documents... Tous ces outils sont mis à disposition sur une plateforme configurée qui permet de choisir l'outil adéquat".

De PME à ETI ?

Née en 1984, reprise par Hervé Mangot en 2011, Saphelec engrange une croissance régulière. En 2017, le chiffre d'affaires a atteint 15 M€ pour un effectif de 110 salariés. Repérée par bpifrance, elle a intégré le programme d'accélération dédié aux PME. "Notre ambition est d'acquérir de nouveaux clients. Nous voulons devenir un leader du rachat de parc et de vente reconditionnée. Il n'existe pas d'acteur de taille importante. Nous allons essayer d'accélérer sur ce créneau. Simplysmartphone peut même devenir une structure à part", détaille le PDG sophipolitain.

Dans le plan de développement, l'ouverture de Simplyvisio en marque blanche - pour le compte d'opérateurs et d'intégrateurs télécoms - est aussi un axe encouragé.

Passer de PME à ETI n'est donc pas un saint Graal inatteignable mais bien une possibilité a faire grandir. "Nous avons tous les éléments pour", assure Hervé Mangot. Et dans ce contexte, la croissance externe pourrait également y aider.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :