Nasteo et le concept de "vieille startup"

 |   |  636  mots
(Crédits : DR)
Parce que le numérique est son cœur de métier depuis près de 30 ans, au moins en matière de compétences techniques, l'agence spécialisée dans la communication numérique des entreprises, basée à Sophia-Antipolis et Marseille, s'amuse de sa perpétuelle évolution au gré de celle des innovations. Ce qui signifie pivoter, en management comme en business modèle.

Alors même que l'on tresse des lauriers aux startups et autres jeunes entreprises innovantes, on en vient parfois à oublier que les PME, elles aussi, savent aussi bien parler innovation et numérique.

C'est donc mi-souriant, mi-sérieux que Jean-François Contesto, le PDG de cette PME de 6 salariés revendique le statut de "vieille startup". Parce que, explique-t-il, "nous sommes toujours sur un modèle d'innovation, avec des problématiques de startups". Et le pivot, cette capacité à orienter son business modèle en fonction du marché, ça la connaît bien.

Le contenu, le contenu

L'entreprise naît en 1990 avec dans son escarcelle des produits numériques "à forte valeur ajoutée", dit Jean-François Contesto.

En 2013, son produit Stream Up, serveur de plateforme streaming qui permet de conserver du contenu et de diffuser de la vidéo en direct, arrive sur le marché.

En parallèle, le Société européenne de cardiologie demande à l'entreprise un outil homogène et performant. Ce sera un webinaire pour commencer. Pour répondre à ces besoins, Nasteo investit dans des studios, à Sophia-Antipolis au sein des Espaces Antipolis, ainsi qu'à Paris.

De la technique pure, Nasteo en arrive à la fourniture du contenu. "En deux, trois ans, nous avons changé totalement de métier", explique Jean-François Contesto. "De diffuseurs technologiques nous sommes devenus producteurs de contenu".

Entreprise libérée

Devenue une agence spécialisée dans la communication numérique des entreprises, le PME n'a donc pas fait que pivoter son business modèle mais aussi son management en interne. "Les salariés ont apporté leur propre savoir-faire pour concevoir les nouveaux produits", indique Jean-François Constesto. C'est ainsi que Nasteo met à plat son organigramme et devient une entreprise libérée. "Notre volonté était de mettre en place des organisations efficaces" revendique le dirigeant. Une horizontalité qui responsabilise et une approche qui fonctionne.

Aujourd'hui l'entreprise sophipolitaine, qui possède également un bureau à Marseille, regroupe 6 métiers, des solutions web intranet à l'écriture numérique en passant par du contenu vidéo ou des solutions digitales pour l'événementiel.

Changement de braquet

La dernière innovation concerne l'émission de golf mise au point avec Michel Teichet, le président PACA des professionnels de golf, qui se revendique comme la première émission golf  interactive de France. Diffusée en direct sur la page Facebook de l'émission, ce Michel Web Show a connu sa première transmission début mars. Si le but de l'exercice est pédagogique il n'en demande pas moins une mise en scène qui ne doit rien envier aux émissions de télévision traditionnelles, histoire de susciter l'intérêt du spectateur, golfeur certes mais pas moins soumis à ennui si le format n'est pas dynamique. "Nous avons déjà un premier sponsor", note Jean-François Contesto. Des discussions étant en cours, il ne devrait pas rester unique.

Après deux émissions déjà diffusées, un nouveau tournage doit se dérouler ce mois d'avril. Si Michel Teichet assure l'animation, la captation et la gestion du projet échoit à Nasteo. "Nous disposons d'un savoir-faire qui apporte de la créativité dans le concept", explique Jean-François Contesto qui voit son entreprise passer d'une cible corporate à grand public. Un autre terrain de jeu mais toujours par de l'accompagnement technique. "Nous offrons une vitrine qui permet de mettre en avant des savoir-faire".

Les clients de Nasteo - qui réalise un chiffre d'affaires de 500 000 euros - sont le Grimaldi Forum, la CCI Nice Côte d'Azur, la Ville de Mandelieu, la Société européen de cardiologie ou encore Meditest ou Golfexpand. "Nous positionnons nos métiers au cœur de la chaine de valeur numérique" souligne Jean-François Contesto. Au vu de l'accélération des technologies, à quand et quel prochain pivot ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :