Pourquoi l'Ordre régional des experts-comptables organise une Business Nursery

 |   |  485  mots
(Crédits : DR)
Rassembler les forces entreprenariales et celles des professionnels du chiffre c'est l'idée défendue par Lionel Canesi. Parce que se réjouir des bons résultats conjoncturels c'est bien, mais collaborer pour en faire de la croissance, c'est mieux.

Ce 13 avril, le baromètre Eco Experts délivrera sa sentence en terme économique. Et probablement, sera-t-elle positive. Entraînée dans une spirale conjoncturelle favorable, l'économie régionale devrait donc continuer à regarder l'avenir positivement. Que ce soit du côté de la Banque de France, des notes de conjoncture des différentes Chambres de commerce et d'industrie ou d'autres organismes prenant la température du "terrain", tout va dans le sens d'une bonne santé économique.

Mais si constater que ça va mieux et que les perspectives sont encourageantes, profiter de cet état de "grâce" pour créer des synergies, c'est moins contemplatif et plus profitable.

Tous ensemble

C'est exactement l'idée défendue par Lionel Canesi, le président de l'Ordre régional des experts-comptables ayant décidé de profiter de cette journée consacrée au baromètre pour en faire une journée de l'innovation entreprenariale. Pas que des mots mais du concret si possible. En tout rassemblant tout ce que le territoire contient de acteurs socio-économiques, de la CCIMP à l'Adie en passant par Medinsoft, Cress Paca, l'UPE13, la CPM13 ou la Fédération Commerce en 13, l'idée c'est de poser les bases d'une réflexion commune, que chaque structure apporte sa vision prospective sur ce qui peut être activé et développé concrètement. "C'est notre journée innovation entreprenariale", dit Lionel Canesi. Une innovation "technique" qui vise à créer une sorte de think tank collaboratif afin de tirer profit de cet environnement favorable pour porter encore davantage le territoire vers la performance. De l'action donc, pas que des congratulations.

Pouponner les projets

Cependant l'embellie conjoncturelle est fragile. Frémissante depuis plusieurs mois, les entrepreneurs attendent une confirmation qui encourage leurs investissements, leurs décisions d'expansion, de digitalisation... Tous les secteurs doivent faire face à une évolution, voire une révolution. Et tous les entrepreneurs ne sont pas égaux face à la digitalisation. C'est comme cela qu'a émergé le concept d'une business nursey d'envergure où une centaine d'experts-comptables est mise à disposition des entreprises de tout type et de tout secteur pour les accompagner dans l'analyse de leur projet digital. Un projet que l'on aborde pas de la même façon que l'on soit artisan ou PME ou encore commerçant. "Il existe beaucoup d'outils pour les startups par exemple mais peu pour les entrepreneurs plus "classiques". Pour les startups, le digital est naturel. Mais pour un commerçant ça ne l'est pas. Il y a 30 ans, le commerçant disposant d'une zone de chalandise en proximité. Avec Internet, ce champ est devenu mondial", explique Lionel Canesi. Et ça vaut pour les experts-comptables eux-mêmes, le numérique étant l'un des principaux défis de la profession. "Nous avons des opportunités à saisir. Nous devons être capable de prendre les bons virages" exhorte Lionel Canesi. Et tout cela à l'heure des ordonnances sociales et du prélèvement à la source...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :