Mapping Control, "la vieille start-up" qui ne cesse d’innover

 |   |  555  mots
(Crédits : DR)
Créée en 2006, l’entreprise basée à Aix-en-Provence, spécialisée dans la gestion de flottes automobiles, diversifie ses services pour devenir un des grands groupes mondiaux du secteur.

Pour Daniel Vassallucci, PDG depuis la création de l'entreprise, Mapping Control a toujours été "une vieille start-up". "Nous avons douze ans d'existence mais nous restons toujours online sur la R&D, l'innovation". En effet, si à sa création, l'entreprise se concentrait sur la géolocalisation de véhicules, aujourd'hui elle dispose de pas moins de dix services. De l'échange de données à la gestion de la vie privée, en passant par la gestion d'amende, Mapping Control a su récolter une grande quantité de data pour créer un algorithme afin de déterminer quels sont les services les mieux adaptés à ses clients et mettre en place un save money plan. Ainsi, en analysant les données du véhicule et de son conducteur, Daniel Vassallucci se félicite de permettre à ses clients d'économiser "en moyenne, 125 euros par mois pour un prix d'abonnement médian de 20 euros par mois". Une méthode qui a changé l'orientation de l'entreprise : "nous sommes devenus des gestionnaires qui cherchent à optimiser la productivité de nos clients".

Direction les pro de l'automotive

Des clients d'une grande diversité que Mapping Control a réussi à fidéliser. "Nous avons deux grands profils aujourd'hui. D'un côté, les entreprises et les collectivités qui apportent une approche très large, nous pouvons gérer aussi bien un seul véhicule pour une seule entreprise que 2 800 voitures pour un grand groupe. Et d'un autre côté, nous travaillons avec les professionnels de l'automotive, à savoir les loueurs, constructeurs, assureurs... Tous ces acteurs qui veulent utiliser nos données dans une optique de fidélisation ou de conquête de clients" explique le PDG.

Cette dernière catégorie est justement devenue la principale cible de la société. "Avec un chiffre d'affaire d'une dizaine de millions d'euros pour l'année 2017 et 30 % de croissance chaque année, l'entreprise a grandi en crédibilité et en visibilité ce qui nous permet d'intéresser des flottes de plus en plus importantes". Des grands groupes qui permettent donc à l'entreprise d'augmenter considérablement ses ambitions. "Nous venons de signer avec un important loueur national qui pourrait nous apporter 30 000 véhicules" annonce Daniel Vassallucci. Avec de telles signatures, il ambitionne de passer d'un parc de 85 000 véhicules à la gestion de 500 000 véhicules d'ici 5 ans. "Avec ce genre d'approche, nous pourrons atteindre des taux de croissance qui n'ont rien à voir avec ceux d'aujourd'hui" continue-t-il.

Objectifs internationaux

Selon lui, la France ne dispose pas de service de gestion de flottes automobiles comme en propose Mapping Control. Une position qui lui donne envie de devenir "un fabricant mondial". Et pour atteindre cet objectif, l'entreprise doit imiter ses homologues étrangers en se développant à l'international. Un but en cours de réalisation puisque la boite de télématique automobile dispose déjà d'une filiale au Maroc à Casablanca et à Abidjan en Côte d'Ivoire, ce qui lui permet d'avoir un rayonnement sur l'Afrique de l'Ouest. En septembre ouvrira aussi une nouvelle filiale à Düsseldorf en Allemagne.

Un développement qui a valu de nombreuses récompenses à Mapping Control au cours de ces deux dernières années dont le pass French Tech qui récompense les entreprises en hyper croissance. Ce que Daniel Vassallucci voit comme "une reconnaissance pour la création d'une structure française avec un rayonnement international".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :