La Cigale, le biscuitier créateur qui chante l’originalité

 |   |  567  mots
(Crédits : DR)
Née en février, cette nouvelle marque de biscuits basée à Gémenos compte bien se distinguer des produits industriels qui pullulent dans nos rayons.

Les grandes surfaces sont aujourd'hui envahies par des cohortes de boites de biscuits remplis de conservateurs, additifs, sucre. A l'heure où les scandales alimentaires se multiplient, les consommateurs se tournent vers des produits plus sains, davantage "faits maison".

C'est de ce constat qu'est née La Cigale Biscuitier Créateur, une marque lancée par le groupe La Cigale Dorée, spécialiste de la préparation de pâtes prêtes à garnir. Son dirigeant, Michel Bohé, souhaitait créer des biscuits "de très haut de gamme, composés uniquement d'arômes et de colorants naturels". Des biscuits aussi en rapport avec la région. D'où les cigales, des sablés aux saveurs de Provence, sucrés ou salés (fleur d'oranger, lavande, citron-anis, tomates-ail...). Mais aussi des coquettes, babas et nougats.

Recette originale

Une liste non exhaustive puisque Michel Bohé compte bien honorer le nom de sa marque. "Lorsqu'on s'appelle Biscuitier Créateur, nous sommes obligés de créer de nouveaux produits, de sortir des recettes originales". Et elles sont nombreuses, ces recettes, notamment dans le milieu du baba dont "nous sommes les spécialistes. Pour la Coupe du monde au Brésil nous avons sorti un baba au mojito, et pour celle en Russie nous sortons un baba à la vodka. Nous avons aussi déposé le concept du baba carré".

Des produits à la fois plus traditionnels mais qui peuvent aussi se distinguer par leur originalité, et par leur recette. En effet, la cigale est un sablé, il contient donc du beurre. Ingrédient que l'on ne retrouve pas dans la cuisine provençale qui, elle, est à base d'huile d'olive. "Nous avions la volonté de faire différemment des autres" explique Michel Bohé. Et ça marche, puisque aujourd'hui, après seulement quelques mois, la marque a réussi à vendre ces produits dans de multiples circuits : épiceries, grandes et moyennes surfaces (GMS), et Cafés Hôtels Restaurants (CHR).

Usage diversifié

Des points de vente très diversifiés et qui visent un public varié. C'est ce qui fait aussi la force des biscuits de La Cigale, ses produits s'adaptent en fonction des besoins. "Nous adaptons la forme de nos packagings en fonction du point de vente. Par exemple, nos cigales sont vendues en sachet en grandes surfaces alors qu'en épiceries elles sont vendues dans des bocaux en plastique. Pour des hôtels ou restaurants, nous pouvons présenter nos produits dans des aumônières".
Multiforme donc mais aussi polyvalent notamment grâce à la gamme de cigales salées. "Aujourd'hui, les consommateurs veulent du salé mais l'offre est peu riche à part des chips ou des cacahuètes. Nos cigales comblent ce manque et peuvent être utilisées dans de nombreuses situations : en salade, à faire chauffer, en décoration d'une assiette. C'est plus qu'un biscuit, c'est un ingrédient à part entière".

Et pour produire ces "ingrédients", 21 personnes travaillent au sein de l'entreprise provençale dont trois personnes qui mettent les mains au four, au pétrin et à l'ensacheuse pour sortir 3 000 cigales à l'heure. Une production conséquente même si c'est la production des pâtes prêtes à garnir qui constitue "9 5% des 2,7 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017" selon Michel Bohé. Un travail récompensé le 11 juin par une médaille de bronze au trophée des Epicures de l'épicerie fine, un évènement qui réunit le gratin des professionnels du secteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :