Comment Le SIS Groupe a enclenché sa stratégie de diversification

 |   |  621  mots
(Crédits : DR)
Implantée à Grasse, la PME initialement spécialisée dans la remise en état après sinistre a profité de son savoir-faire pour ajouter la prévention à son business modèle. Un élargissement de ses compétences qui porte la croissance.

Elle est née TPE en 2004, se spécialisant sur les activités de sauvetage après sinistre, une expertise portée par son fondateur, Michel Blasi.

14 ans plus tard, le SIS - qui signifie Spécialiste Interventions après Sinistre - a ajouté Groupe à son nom, preuve de son développement, double.

En effet, au cours des dix dernières années, la PME a à la fois structuré son offre - déclinée en business unit dont rénovation (Réno), sauvetage après sinistre (Primo), désamiantage (Détox) et traitement aéraulique (Airtech) - et diversifié ses implantations géographiques - outre Grasse, elle est également implantée dans le Var, à Toulon et dans les Bouches-du-Rhône, à Marseille.

Servir l'industrie

En 2016, la série d'inondations qui touche le sud de la France et la récurrence des phénomènes de fortes pluies depuis, poussent Michel Blasi à se servir de l'expertise en matière de réparation après sinistre pour donner vie à une activité de prévention. "Nous faisons les mêmes métiers, mais hors sinistre. Notre objectif est d'utiliser l'expertise acquise sur le curatif pour faire en sorte de rendre l'éventuel sinistre moins impactant".

Parmi les différentes expertises, celle qui concerne l'aéraulique "explose", avoue le dirigeant grassois, notamment pour tout ce qui est activités de bureaux. "Initialement, l'aéraulique concernaient principalement les métiers de la santé, l'industrie et beaucoup le tertiaire. Désormais nous intervenons davantage sur la zone de Sophia-Antipolis". Et Michel Blasi de justement insister sur le côté indispensable du nettoyage préventif, "assainir une ligne de production permet d'éviter les risques de pannes et d'incendie". Côté industrie, celle de la parfumerie, se tourne également désormais vers les compétences de la PME.

Une PME qui investit également dans le matériel, comme dans cette machine de cryogénie, capable d'envoyer des billes de neige carbonique, appelées pellets, qui à l'impact sur la surface visée, créent un choc mécanique, suivi d'un choc thermique... rendant la surface parfaitement propre. En n'utilisant pas d'eau, cet outil présente l'avantage de pouvoir être utilisé sur des installations électriques sous tension et offre des applications industrielles diverses et variées.

Par ailleurs si Le SIS Groupe est très engagée dans la RSE c'est parce que "cela est l'ADN de notre activité", l'entreprise intervenant en effet sur des pollutions d'ordre chimiques notamment. Et pour Michel Blasi, il a été essentiel "de travailler sur notre raison d'être : elle est de rendre le monde meilleur".

Union nationale

Dans la stratégie, il y a aussi cette nouvelle casquette endossée depuis début 2018 par Michel Blasi, devenu le président de Qualisin, un groupement national qui fédère les entreprises de décontamination et qui offre aux donneurs d'ordre une cartographie nationale de prestations. Qualisin, sous l'impulsion de son président devient une SAS avec pour vocation de réaliser des prestations à destination des assureurs, bailleurs sociaux, syndics ou industriels. "Qualisin permet de mutualiser les moyens et le matériel", explique Michel Blasi. Une façon d'être plus forts et capables de se positionner face aux grands acteurs du secteur. D'être concurrentiel, en somme.

Le SIS Groupe poursuit par ailleurs  son développement et recrute pour chacune de ses branches. Si c'est Le SIS Réno qui porte l'activité en réalisant 50 % de celle-ci, Primo n'est pas loin, à 30 % de l'activité, suivi de Détox et Airtech, respectivement à 15 %. Depuis peu, une nouvelle compétence s'est ajoutée, celle de recherche de fuite non destructrice et d'inspection réseaux.

La PME grassoise emploie 54 salariés et réalise un chiffre d'affaires de 8 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :