L'apport innovant de Monaco Crowdfunding

 |   |  304  mots
Monaco Crowdfunding est née alors que le financement participatif était en plein essor.
Monaco Crowdfunding est née alors que le financement participatif était en plein essor. (Crédits : iStock)
L’innovation ne concerne pas que les solutions technologiques. En matière de financement, la principauté n’ignore pas les nouvelles formes d’accompagnement. Et la plateforme dédiée au financement participatif prend toute sa place dans un pays qui se veut en avance.

Discrète mais pourtant déjà bien ancrée dans le paysage, Monaco Crowdfunding entame sa troisième année d'existence. Née en 2015, à l'époque où le financement participatif était en plein essor, la plateforme monégasque a fait le pari d'un positionnement différenciant. Alors que l'Hexagone ne compte pas moins de 70 plateformes du genre, Sébastien Prat décide de faire autrement et de ne « pas se positionner sur un marché déjà très embouteillé ».

Des attentes réelles à Monaco

En effet, à Monaco, le terrain est vierge mais les attentes pas moins réelles. Et clairement, pour Sébastien Prat, Monaco Crowdfunding joue le rôle de passerelle, de mise en relation « entre porteurs de projets responsables, solidaires et innovants et des personnes capables de les soutenir financièrement ».

Le premier projet à se tourner vers Monaco Crowdfunding est celui porté par le footballeur Olivier Giroud, ambassadeur de Monaco collectif humanitaire, dont l'objectif était de récolter des fonds afin de financer l'intervention chirurgicale d'un enfant originaire de ­Madagascar. Le second sera un projet porté par la Fondation Albert II.

Mais Monaco Crowdfunding aide aussi au financement des entreprises. La première à faire appel à la foule monégasque est Terre de Monaco, jeune entreprise qui développe l'agriculture urbaine. Depuis, Monaco Crowdfunding a joué le rôle de passerelle pour près de 30 projets, générant 4,20 millions d'euros de collecte dont dont un quart en dons. « 55% de nos donateurs sont anglo-saxons », précise Sébastien Prat. « La plateforme bénéficie d'une aura internationale. »

Les projets sont tout autant internationaux, et font l'objet de campagnes publiques ou en cercle privé. L'objectif désormais est de faire du crowdfunding en immobilier et d'ouvrir la plateforme aux ICO [levées de fonds en monnaie virtuelle, ndlr]. Parce qu'on n'arrête pas l'innovation...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :