Risk Attitude, l'insurtech qui séduit Axa

 |   |  480  mots
(Crédits : Fotolia)
Basée à Sophia-Antipolis, l'entreprise spécialisée dans la gestion et la maîtrise des risques stratégiques autant qu'opérationnels, a bien compris ce que le numérique apporte aux métiers concernés. La R&D de ses solutions finalisée, elle appuie désormais fortement sur son déploiement.

Dans tout parcours d'entreprise, il y a souvent un avant et un après. Pour Risk Attitude, la finalisation de la R&D de ses deux solutions, [email protected] - orientée solution de risque - et Solva System - ERP/CRM pour cabinets de courtage - marque ce virage. C'est comme cela que l'envisage son dirigeant, David Museur. D'autant que les deux solutions se déclinent par module en fonction de chaque secteur visé. Une façon de faire à la fois simple et complet. Et une façon aussi d'adresser les cibles en fonction des besoins. Ainsi Solva System adresse-t-elle les courtiers en assurance en mettant à disposition une cartographie des risques obligatoires quand [email protected] concerne les entreprises.

Axa séduit

Si techniquement, les solutions utilisent le numérique et la réalité virtuelle notamment, l'approche innovante vient aussi de la façon de commercialiser le tout. Car au lieu de vendre uniquement en silo, Risk Attitude adresse le marché avec une stratégie "en bouquet", qui correspond bien plus aux attentes des assureurs.

Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, Risk Attitude vient également d'être choisie par Axa pour la fourniture d'outils pédagogiques utilisant la réalité virtuelle. "Nous avons créé 4 scénarios permettant de former les agents, via des univers multi-professionnels", explique David Museur qui voit dans le partenariat noué avec le n°1 de l'assurance, une façon de valider son approche différenciante.

Fuel pour accélérer

Née en 2010, la PME a forcément envie de mettre le turbo sur son développement. Consacrant 15 % de son chiffre d'affaires en R&D, "afin d'être en innovation permanente", Risk Attitude envisage l'internationalisation de façon ferme et dispose de tout ce qu'il faut - contact et outils - pour ouvrir dans 17 pays francophones. Pour passer à la vitesse supérieure, il faut de la monnaie sonnante et trébuchante. D'où une levée en train d'être négociée pour un montant de 500 000 € à 1 M€.

Œil de lynx

"La digitalisation démarre à peine dans le domaine de la sécurité" fait remarquer David Museur. "97 % des accidents ont pour origine le facteur humain". L'algorithme d'intelligence assistée développée par l'entreprise azuréenne "permet d'ouvrir le regard à 360 °", ajoute David Museur. C'est-à-dire "être en veille permanente" sur les incidents ou accidents qui pourraient intervenir. "La déperdition d'information crée le risque. Nos outils permettent de détecter les failles en amont". Pour rappel, Risk Attitude adresse la sécurité au travail, l'environnement, la sécurité des biens, la sécurité de l'information et l'intelligence économique ainsi que la sécurité des projets (ou comment éviter l'espionnage industriel NDLR). "Nous protégeons l'outil, la personne, les biens, l'environnement, l'information entrante et sortante", précise David Museur. Risk Attitude, qui emploie 7 personnes, réalise un chiffre d'affaires de 650 000 euros et vise 2 M€ pour le prochain exercice.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :