Atex France se confectionne une croissance cousue main

 |   |  513  mots
(Crédits : DR)
Spécialisée dans la confection de tissu d’ameublement pour l’hôtellerie de luxe, la PME de Saint-Laurent du Var enchaîne les chantiers d’envergure, de l’Hôtel de Paris à l’Hôtel Dieu. Parallèlement, elle poursuit sa diversification vers le domaine de la sellerie marine et d’aviation, après avoir ouvert son activité à la clientèle résidentielle haut de gamme.

Le petit atelier de confection de tissu d'ameublement a bien grandi depuis sa création en 2006 par Didier Polinelli. Il faut dire qu'en douze années d'existence, Atex France a su se faire un nom dans le monde de l'hôtellerie de luxe pour lequel la PME réalise des travaux de tapisserie, des rideaux, des voilages, des tentures, des stores, des coussins et autres plaids. "Nous faisons partie des quatre ou cinq entreprises françaises systématiquement consultées pour les chantiers d'envergure", avance le dirigeant. Qui finalise actuellement la deuxième phase de rénovation de l'Hôtel de Paris à Monaco et se prépare à participer à la transformation d'une partie de l'Hôtel Dieu de Lyon en établissement hôtelier. "C'est aujourd'hui le plus gros projet européen de rénovation de monument historique en complexe hôtelier et commercial", indique-t-il. Un gros chantier en perspective donc, sans compter les projets pour lesquels l'entreprise est en lice à Paris, mais aussi à Dubaï, à Monaco, en Belgique, en Irlande... Une activité à l'international récompensée cette année par le prix Exportateur des Trophées Stars & Métiers des Alpes-Maritimes et qui représente 60 % (Rocher compris) de son chiffre d'affaires, lequel devrait s'établir à 2,3 M€ à la fin de l'exercice 2018.

Dimensionnée pour la croissance

"Nous maîtrisons l'ensemble de la chaîne de production, de l'achat du tissu à sa transformation, jusqu'à la pose chez le client. C'est indispensable dans notre métier qui exige à la fois un grand sens du détail, de la perfection technique et une approche esthétique solide", reprend Didier Polinelli. Qui, pour tenir la cadence, "de plus en plus forte depuis trois ans", a dimensionné Atex France en triplant la superficie de son atelier basé à Saint-Laurent du Var. Celui-ci s'étend désormais sur une surface de 700 m² et dispose d'un show-room. L'entreprise a également investi en mars dernier dans une nouvelle machine de coupe pour augmenter sa capacité de production et embaucher cinq personnes supplémentaires, portant l'effectif à une vingtaine de salariés dont 14 couturières.

Offre résidentielle complétée

Car, outre la clientèle hôtelière, Atex France s'est diversifié vers le résidentiel haut de gamme, avec la création d'un pôle dédié en 2016. Un axe de développement renforcé en juin avec le rachat d'une entreprise de sellerie azuréenne pour intervenir sur les yachts et dans les jets privés. "Ce sont les mêmes clients que nous serons désormais capable de servir, qu'ils soient sur terre, en mer ou dans les airs", sourit-il. D'autant que "nos références dans l'hôtellerie de luxe sont notre meilleur atout pour nous positionner sur ces nouveaux marchés". De même, un showroom multimarques dédié à l'aménagement de la maison, du tissu bien sûr au mobilier d'intérieur et d'extérieur haut de gamme, viendra compléter l'offre résidentielle. Son ouverture est programmée à Mougins à la fin de l'année. Et le dirigeant de tabler ainsi sur une croissance "significative" de son chiffre d'affaires en 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :