Comment HBM Distribution veut accélérer le déploiement de ses pièges à moustique

 |   |  600  mots
(Crédits : Reuters)
Spécialisée dans la conception et la distribution de produits anti-moustique, la PME de Cagnes-sur-Mer mise sur le développement en franchise de Biobelt pour s’imposer au national comme à l’international.

Le projet est d'envergure et, s'il était mené à terme, constituerait une référence de taille pour le spécialiste azuréen de la lutte anti-moustique HBM Distribution et son système de pièges en réseau Biobelt. "Il s'agirait de protéger un complexe de deux hectares à l'étranger comprenant, entre autres, trois ambassades et une école américaine", explique son dirigeant, Dominique Hauptmann. Un projet qui nécessiterait la mise en réseau de 449 pièges à moustique individuels, lesquels ont la particularité de capturer les insectes en diffusant des marqueurs biologiques leurres imitant les sécrétions corporelles et les molécules de CO², permettant de protéger l'ensemble de la zone ainsi ceinturée.

Positionnement haut de gamme

Développée en partenariat avec le laboratoire allemand Biogents, la solution - brevetée - équipe à ce jour plus d'une centaine de sites, principalement en France : des villas, un peu, des complexes hôteliers et restaurants, beaucoup, mais aussi le centre commercial Polygone Riviera à Cagnes-sur-mer et même un parc privé de 2 hectares situé au sein d'un domaine de chasse en Sologne. Une activité qui chaque année progresse et devrait représenter à elle seule 1 M€ de facturations à la fin de l'exercice 2018 sur un chiffre d'affaires total estimé à 3,5 M€ (contre 2,4 M€ en 2017). "C'est clairement le volet stratégique de l'entreprise", reprend le dirigeant. Qui, avec Biobelt, se positionne certes sur une niche - le haut de gamme -, mais une niche "extrêmement large" à l'échelle mondiale où HBM Distribution entend bien devenir la référence.

Nouvelle organisation, nouveau modèle économique

D'où le virage pris par la PME azuréenne fondée en 2011, dont les deux-tiers du chiffre d'affaires proviennent de son activité de distribution de produits anti-moustique avec "la gamme la plus complète du marché", revendique-t-il, présente aujourd'hui dans 2 000 magasins spécialisés (jardinage et bricolage) en France. Soit, "la moitié du potentiel du marché hexagonal". Pour convaincre l'autre moitié, HBM Distribution, qui compte un effectif de douze personnes dont quatre commerciaux, a choisi de s'appuyer sur la force de vente du leader français des produits de jardinage biologiques, Or Brun, avec lequel elle a noué cette année un partenariat, lui permettant ainsi de concentrer ses investissements sur Biobelt. Dont le modèle économique évolue. "Jusqu'à présent, nous étions dans une logique de gestion directe des installations et des contrats de services et de consommables. Avec l'éloignement des zones à traiter, la création d'un réseau de master-franchises pour toucher l'international nous paraît pertinent, d'autant plus que le développement d'un système de télémaintenance allège et facilite les interventions".

Quatre à cinq franchises par an

HBM Distribution travaille donc actuellement à l'élaboration d'un "modèle contractuel solide" afin de signer ses premiers partenaires dès le printemps 2019. Une levée de fonds est par ailleurs envisagée pour soutenir son développement à l'international. L'objectif étant "d'ouvrir quatre à cinq franchises par an afin de couvrir l'essentiel du marché dans les cinq ans", avance le dirigeant, "régulièrement sollicité en Afrique, aux Caraïbes, en Asie et aux USA par des acteurs intéressés pour déployer le procédé Biobelt sur leur zone". En France, même volonté de se développer en franchise, selon un calendrier identique, la PME envisageant toutefois de garder la main sur son périmètre historique - la Région Sud - ainsi que sur la partie études de conception et d'architecture des installations. Ainsi organisée, HBM Distribution vise un chiffre d'affaires global de 10 M€ d'ici à 2023.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :