Cette croissance que bichonne Saphelec

 |   |  627  mots
(Crédits : DR)
La PME, basée à Sophia-Antipolis et spécialisée dans les solutions et services télécoms pour le BtoB, vient de conclure sa troisième opération de croissance externe en douze mois. Et si l'acquisition d'Infotel Entreprises lui permet d'asseoir sa présence dans le nord de l'Hexagone, c'est davantage sa capacité à devenir une ETI qui mène la stratégie de l'entreprise.

Saphelec est une entreprise discrète. Nichée au sein de la technopôle Sophia-Antipolis, ce spécialiste des solutions et services télécoms dédiés au BtoB est l'une des PME du territoire qui croît, doucement mais sûrement.

Une croissance portée notamment ces derniers mois par plusieurs acquisitions. Après la startup Altiore Technologie et l'entreprise ASI - rachetée à la barre du tribunal de commerce de Lille en 2018 - c'est Infotel Entreprises qui fait désormais partie de Saphelec.

Cette PME qui embauchait 10 salariés et réalisait 1,8 M€ de chiffre d'affaires pour un portefeuille de 1 500 clients apporte à l'entreprise sophipolitaine son savoir-faire et lui permet également de renforcer sa présence dans les Hauts-de-France puisque Calais, ville d'implantation d'Infotel Entreprises, vient s'ajouter au réseau d'agences qui compte notamment Lille, en plus de l'Île-de-France, de Lyon, Nice, Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux et Anglet.

Ce rachat - réalisé avec le soutien financier de la Caisse d'Epargne Côte d'Azur -permet également à Saphelec de profiter intelligemment des investissements réalisés par SFR - dont elle distribue les produits - et sa maison-mère, Altice, notamment dans la fibre.

Outil facilitateur

Mais un bonheur n'arrivant jamais seul, ce qui contribue également à la croissance de la PME azuréenne est la très bonne performance réalisée par Simplyvisio. Cet outil, qui s'appuie sur une technologie développée par un autre opérateur télécom, Huaweï, met à disposition des professionnels un système de visio-conférence très simple d'utilisation et qui utilise une caméra haute définition compacte pouvant être apposée sur toute surface et être facilement déplacée. Lancée en 2015, Simplyvisio a séduit peu à peu de nombreux clients - 1 000 sites sont aujourd'hui connectés, revendique la PME - offrant des perspectives de développement non négligeables. "Un partenariat a été signé avec l'association des Paralysés de France pour un déploiement national, sur 300 sites, après une première période de test", précise Hervé Mangot. Un PDG qui regarde bien sûr extrêmement attentivement ce qui se passe du côté de la télémédecine, secteur prometteur et pour lequel Simplyvisio pourrait intervenir comme facilitateur.

"Nous regardons en effet les différents projets spécialisés télémédecine. Simplyvisio est la meilleure application en mode Sass en Europe", assure le PDG. "Nous traitons les salles en haute définition, nous pouvons réaliser un tableau blanc numérique grâce à une caméra 5k..."

Objectif ETI, toujours

Intégrée dans le programme d'accélération déployé par Bpifrance, Saphelec ne lâche pas l'objectif de passer du statut de PME à ETI. Dans cette aventure, où il est question de structuration forte, la vision-conférence joue justement une part importante. "Nous y avons des succès commerciaux importants, si nous investissons fortement sur ce segment, cela portera la croissance", souligne Hervé Mangot et cela, d'autant plus que "c'est le moment de nous imposer. Peu d'acteurs sont positionnés. Nous voulons clairement réaliser un big bang sur la visio-conférence". Désormais hébergé au sein de deux datacenters, chez Euclyde à Sophia-Antipolis et chez SFR à Lyon, Saphelec sait combien l'hébergement des données en France contribue à rassurer les clients.

Mais dans la poursuite de l'objectif ETI, la croissance externe constitue un autre vecteur à explorer, voire à intensifier. Si pour l'heure, les différentes acquisitions se sont réalisées parce qu'elles étaient des opportunités, la réflexion désormais, avec Bpifrance, est d'en faire l'un des piliers de la stratégie. Laquelle table notamment sur un chiffre d'affaires de 20 M€ à atteindre d'ici 2020, contre 15 M€ cette année pour 100 salariés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :