Comment Axa va s'appuyer sur la technologie de Risk Attitude

 |   |  486  mots
(Crédits : DR)
Basé à Sophia-Antipolis, le spécialiste de la prévention des risques a remporté le programme d'accélération de l'assureur. Ce qui permet au second d'implémenter la solution de la première et de disposer d'une brique – déjà éprouvée – qui lui manquait.

Prévenir plutôt que guérir... l'adage pourrait assez bien résumer la philosophie de Risk Attitude. La PME - née en 2011 - a en effet développé un ensemble d'outils numériques autour de la prévention des risques, dont [email protected] qui a réussi le challenge lancé par Axa : celui de séduire l'un des leaders de l'assurance sur ce segment précis de la prévention.

Combler le manque

C'est via le programme Axa Discovery, que l'assureur a lancé un appel à candidatures au début de l'automne 2018, étant particulièrement intéressé par les sujets de conformité, d'interactions clients, de santé, de sinistre et de prévention... Au bout d'un ensemble de diverses étapes c'est donc la PME azuréenne qui s'est montrée la plus convaincante.

Il faut dire que l'entreprise créée par David Museur a fait sienne la prévention des risques, qu'ils soient industriels, relevant de la sécurité au travail,  de l'intelligence économique ou de l'incendie. C'est plus précisément son logiciel [email protected] qui suscité l'intérêt d'Axa.

Car jusqu'alors, la prospection menée par les courtiers n'aboutissait jamais immédiatement sur la constitution d'un dossier technique, par manque de documents qui faisaient l'objet de multiples échanges entre le courtier et le potentiel assuré, échanges généralement longs dans la durée, ce qui avait pour conséquence de ne jamais avoir une approche du risque complète et/ou de ne pas aboutir. Et cela concerne notamment les PME et les ETI, elles qui constituent tout de même l'essentiel du tissu économique hexagonal. Avec sa cartographie, ses 40 facteurs de risques pris en compte et ses 30 questionnaires qui intéressent le IARD, la cybersécurité ou l'environnement, [email protected] comble précisément ce manque.

La data en plus-value

Concrètement, la prochaine étape est le test d'une plateforme - en mode SasS - qui sera mise à disposition des 700 agents Axa de l'Hexagone. Et qui surtout permettra en quelques minutes de finaliser ce qui prenait auparavant plusieurs semaines. Surtout, [email protected] permet à Axa d'obtenir une database conséquente. "Ce qui crée de la valeur pour l'agent d'assurance", souligne David Museur.

L'année prochaine, ce sont 3 500 agents Axa qui pourraient être concernés avant un déploiement à l'international.

Ouverture du capital

Evidemment, d'autres compagnies d'assurance ont manifesté leur intérêt auprès de la PME sophipolitaine. David Museur, lui, se réjouit de voir la prévention prendre le pas, ce qui répond à "un besoin économique, environnemental, de société", souligne-t-il. "L'humain revient au cœur du débat".

Désormais dans une phase de développement extrêmement stratégique, Risk Attitude - qui réalise un chiffre d'affaires de 480 000 euros - est en recherche de fonds, enfin prête à ouvrir son capital à qui apportera sa compétence managériale, David Museur souhaitant notamment se concentrer sur la R&D.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :