Comment Biocyte nourrit sa croissance

 |   |  483  mots
(Crédits : DR)
Pionnier de la nutricosmétique en France, ces compléments alimentaires dédiés à la beauté, le laboratoire de Mougins mise une nouvelle fois sur l’innovation pour creuser son sillon sur un marché qui n’a désormais plus rien d’une niche, boosté par une levée de fonds de 3 M€ opérée à l’automne dernier.

A partir du 18 février, Biocyte s'invite sur nos écrans télé. En guest stars, l'animatrice Sandrine Quétier, ambassadrice de la marque azuréenne experte en nutricosmétique, et sa gamme anti-âge phare, Collagen Express. "Il s'agit de mettre en lumière notre produit leader à travers une campagne de communication intensive comprenant des spots TV pour affirmer et asseoir notre légitimité, assure Frédéric Lévy, directeur général du laboratoire de Mougins. Nous sommes en effet les seuls à présenter une gamme collagène aussi large". Soit, des compléments alimentaires dédiés à la beauté de la peau dont la forme galénique - jusqu'à présent proposée en stick en poudre - a été étendue aux barres chocolatées, bonbons et autres shots à boire, histoire de séduire un spectre clientèle plus large en jouant, comme en cuisine, sur les textures.

Innovation et efficacité

C'est l'une des quinze innovations que Biocyte, fondée en 2006 par Philippe Bruneau, ex-Forte Pharma, mettra sur le marché cette année. "Nous avons construit la société autour de deux notions, l'efficacité et l'innovation", reprend Frédéric Lévy. Lequel revendique la primeur sur un certain nombre de formules.  "Nous avons été les premiers en France à lancer l'acide hyaluronique par voie orale. Même chose pour la kératine". Et ça continue puisque, en cette rentrée 2019, l'entreprise innove sur le volet du vieillissement cellulaire et cognitif cette fois, en proposant des gélules de PQQ (pyrroloquinoline quinone), une molécule naturellement présente dans l'organisme aux vertus antioxydantes et neuroprotectrices. Une première en Europe.

160 % de croissance à l'export

La longévité ou bien-vieillir constitue l'un des trois segments de marché adressés par Biocyte avec la beauté et, dans une moindre mesure, la minceur. Le laboratoire totalise plus de 140 références, distribuées dans 1 800 points de vente sur l'Hexagone, des pharmacies et parapharmacies essentiellement. Une première levée de fonds de 2,3 M€ opérée en 2015 auprès d'investisseurs dont Audacia, à hauteur de 1,5 M€, lui avait permis de structurer son organisation commerciale en se dotant, notamment, d'une équipe de visiteurs médicaux. Le second tour de table de 3 M€ conclu l'automne dernier auprès de Paca Investissement et Sofipaca vise à renforcer cette présence en doublant son réseau de distribution tout en soutenant son activité à l'export. Laquelle a enregistré en 2018 une croissance de 160 %, portée notamment par la Chine, abordée il y a trois ans. "Nous sommes présents dans une quinzaine de pays, en Europe, au Moyen-Orient, et bien sûr en Asie où nous souhaitons ouvrir prochainement le Vietnam". Berceau de la nutricosmétique, l'Asie représente à elle-seule 40% du marché mondial estimé à 4,5 milliards de dollars. Biocyte, lui, affiche un chiffre d'affaires de 19 M€ pour une cinquantaine de salariés et vise une progression de ses facturations de 25%, "a minima", en 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :