La zone industrielle de Carros cherche un nouveau souffle

 |   |  1736  mots
(Crédits : DR)
Le poumon industriel de la Métropole Nice Côte d'Azur est là. Et c'est aussi, dans une moindre mesure - avec les parfumeurs à Grasse - le poumon du département des Alpes-Maritimes. Terre d'implantation de nombreuses entreprises - dont les ETI Arkopharma, Virbac ou Malongo -, la zone de Carros rencontre néanmoins des freins, dont un foncier au développement contraint et une mobilité peu aisée, compte tenu de son emplacement géographique, après Nice et avant l'arrière-pays, entouré de montagnes et du fleuve Var. Pourtant, retenu Territoire d'industrie pilote par le gouvernement en novembre dernier, Carros demeure une zone des possibles. À condition, évidemment, de lever les freins. Sur le sujet, tout le monde est d'accord.

C'est comme un seul homme qu'industriels, Métropole de Nice Côte d'Azur et Région Sud ont rapidement saisi l'opportunité de se pencher ensemble sur ce qui coince. Le 18 mars dernier, ils étaient tous venus pour se féliciter d'être le premier Territoire d'industrie à avoir mis sur pied - et à signer - un protocole d'engagement, posant par écrit les intentions liées aux besoins dont doivent désormais découler les actions. C'est bien le but de Territoires d'industrie : réindustrialiser le pays en permettant aux entreprises et aux élus locaux d'identifier ce qui manque et ce qui est nécessaire, et le financer. Évidemment, l'opération tombe à pic. À Carros, cela fait bien longtemps que la question du foncier est une problématique majeure.

À l'origine, c'est même ce qui a justifié sa création. Au début des années 1970, Nice ne pouvant plus fournir de possibilité de déploiement pour les industriels, ces derniers décident, en association avec la Jeune chambre économique, de créer une zone industrielle (ZI) hors de la capitale azuréenne, dans la Plaine du Var. Elle est mieux connue depuis la naissance, il y a dix ans, de l'Eco-Vallée, qu'elle prolonge.

Un foncier au développement...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2019 à 5:22 :
Le pb de cette zone est qu'il est difficile de multiplier les espaces deja congrus sur le lit du Var.
Les contreforts des Alpes tout proches de l'estuaire empechent l' extension.
Seule possibilite, construire en hauteur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :