Pourquoi l'espagnol Metropolitan s'implante en France en passant par Nice

 |   |  607  mots
(Crédits : DR)
Le groupe spécialisé dans le sport et le bien-être, originaire de Barcelone, fait ses premiers pas à l'export. Si la France est un choix stratégique c'est par Nice que passe cette première incursion à l'international. Où il est question de capacité de développement et de concrétisation d'un projet au long cours.

Si les entreprises qui choisissent de s'installer sur la Côte d'Azur sont habituellement issues des secteurs de la tech et de l'innovation, avec sa spécialité sport et bien-être Metropolitan se distingue des profils habituels. Et c'est même avec son offre que le groupe originaire d'Espagne se distingue doublement, développant un concept premium, pensé comme un club. Déjà très implanté sur son marché domestique, Metropolitan, qui dispose en Espagne de 22 implantations, passe à l'international en prévoyant une installation au sein du centre commercial Cap 3000, à Saint-Laurent du Var, ce mois de novembre. Et comme pour les entreprises de la tech et de l'innovation, le choix du Sud correspond à la stratégie d'internationalisation.

Proximité logistique

Né il y a 30 ans, Metropolitan a entamé ses premières démarches à l'export il y a six ans. Et à l'époque, c'est vers Paris que le groupe cherche des opportunités d'installation. Et les trouve. Un projet - prévu sous l'Arche de la Défense - qui finalement ne se concrétise pas mais qui ne va pas décourager Javier et Sergio Pellon, respectivement Président et DG du groupe familial, dans leur volonté d'expansion. Car "nous avons remarqué le manque d'une offre telle que la notre, premium à prix qui ne soient pas inaccessibles, et cela en France comme en Europe", explique Sergio Pellon. Et si le marché français a été le premier marché à être regardé, c'est pour des "raisons de proximité, logistiquement c'est plus simple. Mais aussi parce qu'une partie de notre cœur est français, notre famille a des attaches avec la France, il y a un volet sentimental", ajoute Sergio Pellon, qui est entre autres, diplômé de l'ESC Reims.

En six ans, le groupe "n'a pas cessé de chercher", de Bordeaux à Lyon ou Lille. Nice et Cap 3000 représentent la bonne opportunité, celle qui s'est faite "par coïncidence", dit Sergio Pellon, dont l'entente avec le propriétaire du lieu, Altarea Cogedim, est totale. Et puis, "nous bénéficions d'un emplacement fantastique, avec vue sur la mer", 3  600 m2 dont 1 000 m2 de terrasse et une accessibilité facilitée ce qui constitue un point essentiel pour le groupe.

"La différenciation principale de notre produit tient dans le fait que ce n'est pas un produit dédié au fitness mais un endroit où l'on vient passer un moment, où l'on trouves des services et des espaces sociaux. Nous nous inspirons davantage de l'hôtellerie 5 * que du fitness. Nous sommes dans un monde de service, pas de performance".

La concurrence n'est d'ailleurs pas perçue comme telle, positionnement différenciant oblige, dit Sergio Pellon. "C'est la source de nos nouveaux clients".

Se renforcer à l'export

Désormais présent à l'export, Metropolitan ne compte pas stopper l'élan. La marque s'installera à Paris bientôt, tout en se renforçant en Espagne avec des implantations supplémentaires à Madrid et Saint-Sebastien, mais aussi en Colombie. Des implantations qui exigent des investissements en moyenne d'un montant de 5 M€.

Quant à la stratégie de développement... il n'y en n'a pas. "Nous n'avons pas de plan stratégique en France. Si nous ouvrons d'autres centres, c'est dans une volonté ferme de développer notre produit. La demande, aujourd'hui, est incroyable. Mais nous n'avons pas de fonds d'investissement au capital du groupe qui nous oblige à faire. Nous ne sommes pas pressés. Notre seule stratégie est d'avoir des espaces logiques et rentables. Le tout doit avoir une cohérence. Tant que les offres qui nous sont faites ne nous conviennent pas, nous ne faisons pas", détaille Sergio Pellon. Metropolitan réalise un chiffre d'affaires de 85 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :