Comment Avis Vérifiés veut s'imposer en Europe

 |   |  698  mots
(Crédits : DR)
La PME basée à Marseille entend devenir leader européen de l'analyse des avis en ligne des consommateurs. Pour y parvenir, elle mise sur sa solution omnicanale et sur l'ouverture de bureaux à l'étranger ou d'acquisitions.

Le sujet est international : s'assurer que les commentaires laissés par les internautes sur une boutique, un produit ou un restaurant sont bien authentiques. C'est ce à quoi s'affaire Net Reviews depuis 7 ans avec sa solution Avis Vérifiés. Bien installée dans le paysage hexagonal, où la répression des fraudes notait en 2016 que 35% des commentaires présentaient une anomalie, la société basée à Marseille cherche depuis plusieurs mois à accélérer à l'étranger.

Pour y parvenir, Tom Brami, cofondateur, avec Olivier Mouillet et Laurent Abisset, et directeur général de Net Reviews mise sur sa politique omnicanale.  "Les très grandes entreprises veulent une seule solution pour s'occuper du online et du offline. Nous sommes quasiment les seuls à le faire", assure-t-il. Pour le dirigeant, la gestion des avis des clients fait partie intégrante de la stratégie d'une entreprise. Cela permet d'identifier d'éventuels problèmes spécifiques comme un textile de mauvaise qualité sur une pièce de prêt-à-porter ou une boutique recevant mal ses clients.

Ouverture de capital

Avis Vérifiés séduit aujourd'hui 6 000 clients, dont Oui.SNCF, Lacoste, Fnac/Darty ou encore Lapeyre. L'international représente 30 % de cette activité. La société marseillaise est présente principalement en Espagne, au Brésil et aux Etats-Unis. Les équipes à l'étranger représentent 10 de ses 90 collaborateurs. L'un des atouts de Net Reviews est d'être connue des clients avec un nom propre, et évocateur, traduit dans chaque pays. "Nous avons besoin d'accélérer", martèle Tom Brami. Pour y parvenir, l'entrepreneur a décidé d'ouvrir son capital. Une opération qu'il expliquait pourtant ne pas souhaiter en avril 2018 dans nos colonnes. "Il faut savoir rester ouvert d'esprit et pouvoir changer d'avis, nous avons senti que c'était le moment de mettre un vrai coup de boost", explique-t-il aujourd'hui. Un moyen de rester dans la course d'un marché évolutif.

Net Reviews va donc pouvoir compter sur le fonds de capital-développement américain, Providence Strategic Growth, qui réalise une prise de participation majoritaire de capital pour un montant de 32 millions d'euros. Une somme qui permet à la PME qui génère 9 millions de chiffre d'affaires de changer de statut aux yeux des acteurs du secteur. "Ils vont nous aider dans nos ambitions grâce à de l'argent mais aussi leur expertise", avance Tom Brami.

Acquisition et nouveau management

De son côté, Dany Rammal, directeur général du fonds américain, promet qu'"avec ce partenariat, Net Reviews aura accès à toutes nos ressources de Providence Strategic Growth aux États-Unis et en Europe pour accélérer son développement et engager des opérations de fusions et acquisitions". Des premières pistes sont d'ores et déjà étudiées pour ce qui concerne la croissance externe. Net Reviews avait déjà réalisé une telle opération au Brésil l'année dernière. "Certains pays sont plus complexes à aborder, un rachat est donc plus efficace", explique Tom Brami. "Nous ferons des acquisitions, c'est sûr", ajoute-t-il sans en dire plus. Les principaux marchés étant ceux du Royaume-Uni et de l'Allemagne, la société devrait s'y pencher pour atteindre ses ambitieux objectifs : "Être leader européen d'ici deux ans et bien installé à l'international dans cinq".

Des buts qui passeront aussi par des leviers de croissance organique. Des bureaux vont ouvrir à Boston, Milan et Lisbonne. "Pour attirer des très grandes entreprises, c'est important d'avoir quelqu'un sur place", juge Tom Brami. "Nous aimerions constituer des petites équipes locales avec une certaine autonomie comme nous l'avons fait au Brésil. Cela a aussi l'avantage de créer de l'émulation".

La gestion des équipes est également un enjeu pour Net Review. "L'expertise de Providence Strategic Growth est très importante pour nous, ils ont l'habitude de travailler avec des entreprises de Saas de notre taille. Nous comptons sur leur expertise pour le management, nous avons un fonctionnement très start-up et nous devenons une entreprise plus traditionnelle", détaille Tom Brami. "Nous devons y parvenir tout en gardant notre âme, notre équipe fonctionne bien avec très peu de turnover". Un enjeu plus local, mais tout aussi important.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :