« Le renouveau industriel français est une cause nationale » Christian Estrosi, maire de Nice

 |   |  692  mots
Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Christian Estrosi porte une attention particulière à la zone industrielle de Carros.
Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Christian Estrosi porte une attention particulière à la zone industrielle de Carros. (Crédits : DR)
ENTRETIEN. Pour l’ex-ministre de l’Industrie, seuls la volonté politique et un plan d’investissement ambitieux peuvent assurer l’essor du « made in France ».

LA TRIBUNE - En 2015, le dispositif Alliance industrie du futur était créé. Depuis sont nées différentes initiatives, dont la French Fab qui reprend l'idée d'un coq français conquérant. Quel regard l'ancien ministre de l'Industrie que vous êtes porte-t-il sur tout cela ?

CHRISTIAN ESTROSI - J'ai été ministre de l'Industrie sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Je me suis aperçu très tôt que, si l'industrie française jouissait d'une image internationale forte, elle semblait ne pas trouver de nouveau souffle. J'ai rencontré aussi beaucoup de nouveaux acteurs et créateurs d'entreprises, pleins d'imagination, travaillant sur des filières alors émergentes comme le numérique, l'innovation et les éco-industries. Ils n'attendaient qu'une seule chose : que leur pays les porte à la conquête de nouveaux marchés prometteurs. J'ai alors lancé, structuré et défendu le patriotisme industriel. Le made in France est un beau slogan mais il devait être plus que cela : nous en avons fait le fil rouge de la mutation de l'industrie de notre pays, plus que jamais nécessaire pour réaffirmer la place de la France dans la compétition économique européenne et internationale. Le renouveau industriel...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2019 à 17:01 :
les plans d'investissements ambitieux de l'etat stratege, on sait ce que ca veut dire!
segolene royal qui explique qu'un n'investissement n'a pas a etre rentable, et que donc elle peut investir dans heuliez ' futur leader mondial de la voiture electrique', avant de fusionner sa region en faillite avec le voisin qui a les poches pleines car il n'a pas fait les memes conneries.......
areva, c'est aussi ambitieux! c'est pas eux qui ont achete des mines d'uranium sans uranium ' avec l'argent de personne', et avec comme pdg une sherpa d'etat ex protegee de mitterand? j'ai tout bon?
bpi qui investit dans les thes des grevistes d'ultraneo gauche 1393, c'est strategique pour la france et ca permet aux ultra syndicalistes de ne pas se porter caution avec leur maison sur les pret de l'entreprise ( comme un vulgaire bourgeois capitaliste)?
vous voulez une liste exhaustive des bonnes ambitions ambitieuses de l'etat stratege qui palce ses copains coquins?
a écrit le 14/11/2019 à 17:50 :
C'est d'abord et avant tout une cause environnementale si on évite cette fois ci ces zones industrielles et que l'on relocalise la production de façon générale, non seulement les objets pollueront beaucoup moins du fait de leurs faibles déplacements mais les salariés également !

Sans compter les morts en moins sur la route, moins de destruction d'infrastructure et-c...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :