Ces innovations qui confirment le virage stratégique de SPG

 |   |  554  mots
(Crédits : DR)
Numéro 2 français des semences de jardin, la PME basée à Avignon s'est engagée dans une stratégie devant lui permettre de faire face aux aléas météorologiques qui impactent son activité tout en répondant à la demande du marché. D'où la naissance de nouvelles gammes tandis que la marque anti-moustiques complète l'offre. Et booste le chiffre d'affaires.

Hugo Plan est un dirigeant heureux. Heureux parce que 2020 se place sous de bons augures. Et surtout parce qu'il s'agit de récolter désormais le fruit des efforts consentis pour mettre l'entreprise sur les rails de l'innovation et de la performance.

Pourtant, année heureuse économiquement parlant, 2019 a été une année exigeante, "l'arrivée précoce du printemps ayant pour conséquence de générer des besoins de réassortiment alors que nous n'avions pas fini le déploiement", raconte le directeur général de SPG. La conséquence a été de voir l'essentiel des ventes se réaliser dès cette période printanière. Mais le contentement d'Hugo Plan tient au fait que "nous avons été davantage prêts que nos concurrents à affronter cette période intense, d'où l'importance d'être bien organisé au niveau industriel et logistique".

Retour sur investissement

Une petite satisfaction pour SPG qui a fortement investi au cours des deux dernières années sur son ERP, rendu opérationnel en septembre dernier. "Nous continuons d'investir sur l'outil industriel, notamment sur le parc des machines", précise Hugo Plan.


Qui a donc une autre raison d'être heureux, grâce au bon accueil réservé aux nouvelles gammes de semence, spécifiquement orientées bien-être comprenant graines à germer, légumineuses et spéciales infusions. Elles "contribuent aux bons résultats de 2019", se réjouit le dirigeant avigonais. "Nous continuons le soutien à ces produits". Une trentaine de références étant commercialisées sous la marque Le Paysan, distribuée en hypermarchés.

Egalement représentée par la marque Caillard, distribuée via les réseaux spécialisés, SPG a fait de ses marques non plus seulement des marques de semences mais des marques de l'univers jardin, c'est-à-dire "fournisseur de solution pour un jardin au naturel". Un axe de développement, autant que de diversification, pour là encore, se démarquer de la concurrence.

Le credo du jardin naturel

C'est dans ce même esprit que depuis février 2019, SPG est aussi distributeur de la marque Biogents. Destinée à la lutte contre les moustiques, elle prend totalement sa place dans le positionnement de la PME avignonnaise. Avec deux produits, l'un capable de capturer les moustiques grâce à une odeur qui reproduit l'odeur de la peau humaine et qui cible principalement les moustiques tigres ; l'autre étant un piège pondoir breveté, qui attire les moustiques tigres femelles en recherche de zone de ponte. Le tout revendiqué comme 100 % naturel.

"Les pièges ne capturent pas les insectes utiles, uniquement les moustiques", précise Hugo Plan. "Nous avons été victimes de notre succès et avons enregistré de fortes ventes dans le sud-ouest de la France, ce qui en fait un vrai relais de croissance".

Le gazon est aussi un élément important pour la marque qui dispose d'une dizaine de références en fonction des surfaces et des besoins. "Nous insistons pour dire que le gazon est bon, c'est un purificateur naturel de l'air et qui filtre l'eau grâce à ses racines. Le gazon est donc utile pour l'environnement", insiste Hugo Plan.

Les différents relais de croissance ont parfaitement nourri SPG qui a réalisé un chiffre d'affaires de 20 M€, en droite ligne avec ses objectifs. L'entreprise emploie 110 salariés ETP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :