En structurant son offre, Transcash se renforce sur le marché de la carte pré-payée

 |   |  561  mots
(Crédits : DR)
Editée par la société MF-Tel, basée à Allauch près de Marseille, elle a pour concurrents, notamment, Compte Nickel. Née il y a dix ans, elle affine son business modèle en adaptant son offre à l'évolution des besoins. Une façon de se différencier sur une niche que se partagent essentiellement trois acteurs principaux.

Elle a été, voici dix ans, la première société à s'installer sur un marché alors inexistant et où il y a avait tout à faire, celui de la carte prépayée. Editée par MF-Tel, elle cible alors les personnes défavorisées, celles qui n'ont pas accès à la carte bancaire "classique".

Une petite révolution à l'époque, une solution tout à fait installée dans le quotidien désormais. Les neo-banques et autres fintechs ont entre temps bousculé le sujet.

"Le métier a été autorisé il y a 15 ans", précise Richard Sportich, le dirigeant de la PME familiale, basée à Allauch. Un métier peu connu, où il est nécessaire de s'appuyer sur un émetteur de cartes, actuellement plutôt d'origine anglaise ou, plus largement étrangère, lequel confie aux sociétés telles Transcash toute une partie de gestion, dont la gestion client, les charges, le back-office, la fraude... "Nous réalisons un travail qui s'apparente au travail de banque", souligne le PDG de l'entreprise qui emploie 36 personnes, 7 commerciaux constituant par ailleurs la force commerciale. "Nous sommes régulièrement audité afin que l'éditeur soit satisfait de ce qui est accompli". En résumé, "nous sommes le chef d'orchestre".

Cibler les familles

il est essentiel de se démarquer, d'autant plus face à des acteurs très visibles. Avec deux cartes - l'une dite carte mère, l'autre carte fille - la PME provençale propose différentes formules qui permettent d'avoir accès à un financement en chargement soit par coupons, carte bancaire ou virements, et en étant activable soit par une simple connexion via le site web, soit avec pièce d'identité et pour la formule la plus élevée, avec justification de domicile.

Mais sur un marché en plein développement - il suffit de remarquer le parcours de Compte Nickel, passé depuis dans le giron de BNP Paribas - il faut savoir se différencier.

C'est précisément pour cela que Transcash a mis au point une offre en pack, contenant une carte mère et une carte fille, offre qu'elle destine spécifiquement à la famille. Car la carte prépayée présente plusieurs avantages dans cette configuration, dont celle de permettre un contrôle parental de l'argent de poche ainsi maîtrisé, car n'autorisant pas de découvert. "Nous aimerions séduire les parents en leur donnant le contrôle de l'argent de poche. Notre offre peut contenir jusqu'à 3 cartes filles pour une carte mère", indique Richard Sportich.

Multiplier les réseaux de distribution

Revendiquant 10 000 nouveaux clients activés par mois, 350 000 clients encartés pour 150 000 clients actifs, Transcash s'est développée en autofinancement, injectant 5 M€ dans son déploiement. Elle possède par ailleurs une application mobile qui permet entre autres, les transferts d'argent. Elle est actuellement distribuée dans 32 000 tabacs en France. Mais d'autres canaux de distribution pourraient bientôt compléter ce réseau. "Nous sommes en train d'identifier d'autres vecteurs. Pourquoi pas les supermarchés", suggère Richard Sportich qui veut poursuivre le développement de la PME sur un marché qu'elle a initié à créer, précisant que la carte pré-payée ne doit pas être perçue comme une solution opposée à la carte bancaire classique mais comme un outil complémentaire. MF-Tel réalise par ailleurs 5 M€ de chiffre d'affaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :