Optima Concept, la tête dans le cloud et les pieds sur terre

 |   |  526  mots
(Crédits : Bpifrance)
Distributrice de progiciels pour les PME, la société installée à Barbentane fait le pari du cloud depuis cinq ans. Une solution qui s'inscrit dans la tendance du télétravail et qui devrait peser de plus en plus dans son activité selon le directeur général Sabien Andreani.

Le mot est sur toutes les lèvres des professionnels depuis 15 jours : le télétravail.  Une méthode qui depuis quelques années pousse doucement les portes des entreprises, incitant le gouvernement à assouplir ses modalités en 2017, mais qui s'impose de fait pour beaucoup avec l'épidémie de covid-19. Et pour travailler depuis chez soi, un bon ordinateur ne suffit pas. Il faut également les logiciels adéquats et de quoi stocker ses données. "C'est vrai que la situation montre tout l'intérêt du télétravail et que le cloud est la meilleure solution", avance Sabien Andreani, directeur général d'Optima Concept.

Fondée en 2004, cette société de 15 salariés installée à Barbentane investit depuis cinq ans dans cette solution de stockage. Soit 400 000 euros. "Le monde informatique est toujours en évolution, nous estimions que l'avenir était vers le cloud", explique le dirigeant. Une approche qui a obligé Optima Concept à faire évoluer le modèle de son offre. "Avant, nous installions les serveurs chez les entreprises, notre gagne-pain était le contrat de maintenance, c'était un cercle vicieux. Maintenant nous libérons le client, il paie un loyer et non plus quand ça ne marche pas".

La moitié de l'activité issue du cloud

L'exploitation du data center, situé à Nîmes, permet à la société provençale d'offrir une sécurité avec huit niveaux de protection qu'une PME ne pourrait pas s'offrir. Elle propose également la sauvegarde des données, une offre modulable selon le nombre d'utilisateurs et la possibilité de partir à tout moment avec ses informations sur un disque dur.

Optima Concept compte aujourd'hui 1 500 utilisateurs uniques sur son cloud. "Cela représente 50 % de nos 2 M€ de chiffre d'affaires (contre 1 million en 2014 NDLR). C'est un revenu qui fonctionne sur le loyer donc qui est récurrent, c'est destiné à peser de manière plus importante dans notre activité", détaille Sabien Andreani.

A l'assaut des grandes entreprises

L'autre activité d'Optima Concept est son métier historique, celui de distributeur pour les PME des progiciels des éditeurs Sage (numéro trois européen) et EBP. "Nous sommes un centre de compétence, c'est le plus haut niveau d'agrément décerné par un éditeur, cela veut dire que nous avons quatre consultants permanents et un service de hotline interne", note le directeur général. Concrètement, Optima Concept vend les logiciels aux entreprises, les installe, les paramètre et réalise la formation pour s'en servir. Au total, l'ensemble des activités réunit un peu moins de 400 clients, principalement dans le Vaucluse ou dans les départements limitrophes.

Depuis l'année dernière, la société provençale a intégré un nouvel éditeur, Divalto qui est spécialisé dans les progiciels de gestion intégrée destinés aux grandes entreprises. "C'est notre prochain challenge", s'enthousiasme Sabien Andreani. "Nous devons revoir la manière de nous adresser aux clients et de présenter les présenter les projets ainsi qu'apprendre à déployer ces nouveaux outils et ensuite former les futurs utilisateurs". L'objectif est aussi en chiffres, puisqu'il est d'atteindre un chiffre d'affaires de 3,5 M€ d'ici trois ans. Un nouveau challenge.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :