Quelle stratégie à l'international pour NGE ?

 |   |  914  mots
Le projet hydroélectrique de Nachtigal, au Cameroun, permet à NGE, de déployer ses expertises
Le projet hydroélectrique de Nachtigal, au Cameroun, permet à NGE, de déployer ses expertises (Crédits : DR)
Présent dans des secteurs géographiques divers, de l'Afrique à l'Amérique Latine, le groupe spécialisé dans le BTP, originaire de Tarascon, poursuit sa vision d'une présence à l'export sur des chantiers d'envergure où il est capable de dérouler ses différentes expertises. Une internationalisation qui contribue à porter sa croissance, pour l'heure 100 % organique.

C'est déjà au Maroc que NGE posait, il y a plus de 25 ans, un premier pas à l'international. A l'époque c'est l'entreprise provençale Guintoli - entre temps intégrée au groupe - qui représentait le début d'une aventure export.

Près de trois décennies plus tard, l'entreprise dirigée par Antoine Metzger n'a pas véritablement changé de philosophie. Si elle a bien sûr étendu sa présence à d'autres contrées, c'est pour ses expertises fondamentales, issues de la route et du ferroviaire notamment, qui lui valent d'être sollicitée.

L'Afrique confirme

De fait, NGE compte une présence dans 12 pays. Et comme donc le rappelle son histoire, l'Afrique est bien un vaste terrain où le groupe déroule son savoir-faire métiers. Au Maroc, où elle est présente via sa filiale Générale Routière, l'entreprise est engagée sur les travaux de génie civil de la nouvelle laverie de Banguérir, ce qui lui permet de démontrer son expertise multimétiers avec la réalisation de bassins de stockage d'eau d'une capacité de 34 000 m3, d'un décanteur, d'une plateforme de stockage de phosphate lavé et des fondations de la ligne de traitement. Une présence forte, "qui nous permet également d'avoir une vision sur le Sénégal", explique Jean Bernardet, le directeur général de NGE. A Dakar, c'est une ligne de fret qui vient d'être livrée avec des partenaires. Le Sénégal où donc, "nous souhaitons nous installer durablement".

En Côte d'Ivoire, "nous avons démarré sans rien", rappelle Jean Bernardet mais en 3 ans, la PME a su s'implanter là aussi de façon durable, grâce à 6 projets qui lui permettent d'envisager 25 M€ de chiffre d'affaires pour 2020.

Mais c'est probablement au Cameroun que se trouve l'un des plus importants chantiers qu'NGE ait à traiter. Depuis le 1er août 2018, le groupe de BTP est le chef de file d'un projet d'aménagement hydroélectrique, à Nachtigal. Un chantier qui comprend un barrage en béton compacté roulé de 400 000 m2, un canal de 3,3 km et des travaux de génie civil concernant la centrale hydroélectrique qui comprend pas moins de 7 turbines. Soit un chantier, réalisé avec un partenaire marocain et un partenaire belge, qui produit un chiffre d'affaires de 400 M€. Un projet gigantesque par la taille et les moyens déployés mais qui là encore consolide la volonté de la PME provençale de s'implanter fortement. Ce que confirme Jean Bernardet. "Nous allons regarder d'autres...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :