La Bastide du Laval veut installer l'huile d'olive française à l'étranger

 |   |  808  mots
(Crédits : La Bastide du Laval)
L'huile d'olive a beau être un élément essentiel dans la cuisine provençale, sa production nationale ne pèse pas lourd à l'échelle mondiale. Dans le Lubéron, Roland Coupat défend depuis plus de 20 ans un produit de qualité et s'attaque maintenant aux marchés étrangers. Le Japon en tête.

En feuilletant la presse, Roland Coupat s'étonne de la recette d'un grand chef qui utilise de l'huile d'olive... grecque. Lui-même producteur en tant que gérant de la Bastide du Laval il lance sur les réseaux sociaux un appel pour demander une préférence française. Car l'Hexagone est un petit Poucet sur ce marché avec seulement 0,4% de la production mondiale. "Mais nous en faisons d'une très bonne qualité", nuance Roland Coupat qui a posé ses valises avec sa femme Carine et leurs deux enfants dans ce domaine du Vaucluse en 1998.

Un virage à 180 degrés pour ce couple qui vient alors de passer plus de 10 ans aux Etats-Unis à la tête de sociétés dans le tourisme sportif. "Nous ne voulions pas que nos fils grandissent à Los Angeles, nous venons du milieu rural et nous souhaitions leur offrir cela", explique Roland Coupat. Après la vente de leurs sociétés américaines, le couple accompagne les nouveaux propriétaires quelques mois. Le temps de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :