A 100 ans, Spada n'en a pas fini avec la croissance

 |  | 1043 mots
(Crédits : DR)
Entreprise familiale, ancrée dans le BTP, la PME installée au cœur de Nice a écrit les plus belles pages de l'histoire des infrastructures azuréennes. Centenaire, l'entreprise fait place à la nouvelle génération et n'oublie pas de repenser son business modèle, tout autant que ses objectifs de développement. Et l'innovation, pas forcément technologique, en fait évidemment partie.

C'est l'histoire d'un groupe qui a traversé le temps, les périodes d'euphorie économique, les tempêtes aussi. Il faut dire qu'en un siècle, tout ne peut pas être un long fleuve tranquille. Et dans le BTP, les soubresauts n'ont pas manqué.

Durer dans le bâtiment et les travaux publics, voilà un vrai challenge. Parce que le secteur s'est consolidé. Que les grands groupes ont pris de la place. Et que le format PME est aussi plus fragile. Il est aussi beaucoup plus agile. Plus en capacité à pivoter, s'adapter. L'histoire de Spada le confirme et le conforte.

Créée par Jean Spada en 1920, puis présidée dès 1962 par Paul Noiray, l'entreprise est aujourd'hui dirigée par Pierre Noiray et Laure Carladous, L'arrivée en 2016 de Florent Noiray, le fils de Pierre, signe la continuité. De quoi rassurer en interne et poser des jalons en externe. Car bien sûr, Florent Noiray a plein d'idées, de développement notamment.

Renforcer l'activité historique

Dont celle de la diversification. Une quasi obligation quand on est une PME. Une quasi obligation aussi quand on doit conserver une certaine place, surtout face aux géants.

La diversification n'est pour autant pas un axe nouveau pour l'entreprise qui divise ses activités entre construction et génie civil sous...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :