François Codet – Cecaz : "Nous accompagnons les filières porteuses du territoire, génératrices d'emploi"

 |  | 746 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
Le contexte économique actuel se révèle un challenge pour les entreprises, face notamment au remboursement des PGE, alors que le sujet des capacités d'investissement demeure une autre préoccupation majeure. Pour les établissements bancaires, ce moment particulier doit aussi montrer leur capacité à soutenir vraiment le tissu local, les TPE-PME, les secteurs qui performent et ceux qui sont prometteurs. C'est tout le discours du président du directoire de la Caisse d'Epargne Côte d'Azur, qui annonce, notamment, poursuivre la stratégie d'accompagnement des secteurs forts du territoire via des offres dédiés. Et ça concerne, par exemple, le sport ou la santé.

La Tribune - L'un des sujets du moment est quid du remboursement des PGE contractés par les entreprises. Le pourront-elles ? Quelles conséquences sur leur capacité d'investissement à moyen terme ?

François Codet - Nous savons que certaines entreprises ne pourront pas rembourser le PGE contracté. D'autres le pourront mais avec un fort impact sur leur cash flow, avec pour conséquence de faire baisser leur capacité d'investissement. Les PGE ont perms de maintenir l'économie en survie. La question qui demeure est comment l'économie va-t-elle repartir ? Même si la reprise se fait normalement, le point d'interrogation porte sur la capacité d'investissement des entreprises. Compenser des pertes se fait par de l'injection de fonds propres. Ce sujet concerne beaucoup les TPE, les restaurateurs, les commerçants... Le recours aux prêts participatifs peut leur permettre de tenir,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :