Paul de Fombelle, l’âme nomade

 |  | 1039 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : DR)
Directeur général de Sarbacane, une entreprise du Nord spécialisée dans le marketing digital, ce Marseillais a fait une partie de ses classes au Lycée Lacordaire dont il a adopté la devise : réussir pour servir. Une philosophie qui l’a suivi aux quatre coins du monde, au cours de voyages qui ont forgé sa personnalité et sa manière de travailler.

Nomade. C'est ainsi que Paul de Fombelle définit sa famille, marseillaise depuis plusieurs générations. Il découvre la cité phocéenne après avoir vécu au Maroc. "Juste après la coupe d'Europe", souligne celui qui est alors naturellement devenu supporter de l'Olympique de Marseille. Ce qu'il aime aussi, c'est le caractère de la ville. "J'ai habité dans six pays et s'il y a bien une chose qu'on ne peut pas enlever ici, c'est ce caractère, cet esprit".

Après un collège à Aix-en-Provence, il entre au lycée privé catholique Lacordaire, dans le 13ème arrondissement. Il est marqué par sa rencontre avec José Bartolomeï, directeur de l'école dont il admire "l'incroyable vision de l'éducation". Il fait sienne la devise de l'école : "réussir pour servir". Cela aiguise son esprit d'entreprise, lui qui, petit, s'amusait à imaginer des empires économiques avec son cousin.

De l'édition au digital

"Fana de lecture", il rêve alors de créer une maison d'édition. Ainsi, lorsqu'il faut s'engager dans des études supérieures, il choisit un double cursus mêlant édition et management à la Sorbonne.

En 2009, après une première expérience dans l'édition au sein de Choiseul, un think tank qui...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :