Shibuya Productions conforte son leadership dans l'entertainment

 |  | 999 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : DR)
La société de production, implantée à Monaco, multiplie les projets, aussi bien de jeux vidéo, de dessins animés que de mangas. Une diversité qui lui permet d'occuper une position enviée dans le monde du divertissement. Avec un business modèle agile où l'appel aux compétences extérieures constitue une des briques de différenciation. Et une particularité, celle de pouvoir se targuer d'un petit exploit : avoir fait planter le site d'un spécialiste de la levée de fonds en crowdfunfing…

Elle est jeune - née en 2014 - et installée dans un pays pas vraiment connu pour son écosystème dédié aux industries créatives - Monaco. Pourtant, Shibuya Productions est l'une des sociétés de productions les plus actives de son secteur. Il faut dire que la jeune entreprise est assez hyperactive, puisqu'elle adresse divers marchés. Une hyperactivité un peu aussi à l'image de son dirigeant, Cédric Biscay, venu du... conseil en stratégie au Japon. C'est même cette première activité qui est à l'origine de la naissance de Shibuya Productions. "Après avoir conseillé les autres, j'avais envie d'appliquer ce que je connaissais pour développer mes propres aspirations".

De Santa Barbara à Kickstarter

L'activité de Shibuya Productions est donc de produire aussi bien des séries TV, des jeux vidéo, de documentaires, des mangas. C'est à elle que l'on doit notamment le retour d'Astroboy, plus connu sous le nom d'"Astro le petit robot", série télé des années 80, actuellement en production. Le 1er décembre prochain, elle met sur le marché Twin Mirror, jeu vidéo narratif, thriller psychologique, "au cours duquel différents choix s'offrent au joueur, le scénario s'adaptant ensuite...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :