Provence et nature, les deux ingrédients au cœur de la stratégie de La Phocéenne de cosmétiques

 |  | 727 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
Installée à Salon-de-Provence, la PME s’est fortement développée grâce à sa marque Le Petit Olivier présente dans tous les magasins français et à l’export. Il y a deux ans, elle a racheté la marque de produits solaires Lovéa afin de s’adresser à un public plus jeune, particulièrement sensible aux enjeux de naturalité.

Elle est devenue en moins de vingt-cinq ans un incontournable des étals de la grande distribution. Lancée en 2003, la marque Le Petit Olivier est née de La phocéenne de cosmétiques, une entreprise dont le siège se trouve à Salon-de-Provence. Créée en 1996 par deux ex-salariés d'une entreprise de cosmétiques, la société fait immédiatement le pari du naturel, combiné à l'image de la Provence. Un choix qui, à l'époque, va à contre-courant de la demande pour des produits qui soient avant tout efficaces, quitte à user de beaucoup de substances chimiques pour cela.

Il n'empêche que rapidement, les savons sous papier kraft lancés par l'entreprise sont référencés auprès des centrales d'achat de Leclerc, Auchan et Prisunic, vendus sous la marque Senteurs de Provence.

Confortés quant à leur démarche, les entrepreneurs lancent alors...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :