Avatacar ne freine pas son développement

 |  | 712 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
Le centre d’entretien automobile en ligne continue de vouloir convertir les garages de quartier à son modèle phygital qui entend les remettre au centre d’un marché trusté par les grandes chaînes et les pure-players. Un concept porteur en temps de crise sanitaire où les habitudes de consommation se digitalisent et qui confirme la pertinence du virage pris au mitan des années 2010 par le groupe familial Massa, spécialiste du pneu basé à Cannes.

Avatacar, c'est l'histoire d'un site e-commerce, transformé en centre d'entretien automobile en ligne, aujourd'hui tête de pont d'un réseau de 187 garagistes franchisés et 1 500 garages partenaires. Une success-story qui pèse 30 M€ de chiffre d'affaires et une enseigne qui se développe, selon ses dirigeants, à un rythme soutenu de dix nouvelles ouvertures par mois, hors confinement. A la manœuvre, la quatrième génération de la famille Massa. Depuis 2014 et la cession des 138 garages Massa Pneus à Continental, elle a engagé le groupe familial né à Cannes en 1908, grossiste en pneumatique et pièces détachées, sur une stratégie de développement digitale alliant le service de proximité au prix du web. Avec un objectif : remettre les mécaniciens et réparateurs automobiles de quartier au centre du jeu.

Triptyque gagnant

Il faut dire que depuis les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :