Comment Aptunion a redressé sa compétitivité sur le marché concurrentiel de l’agro-alimentaire

 |  | 766 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
Née en 1962 à Apt, dans le Vaucluse, de l’union de six familles de confiseurs, cette entreprise a connu en 2012 d’importantes difficultés financières. Reprise par le fonds d’investissement Verdoso et dirigée par Olivier Charles, elle a fait le choix d’investir pour redorer sa compétitivité en misant sur une offre plus qualitative. La stratégie a porté ses fruits. L’heure est désormais à la consolidation et à l’ouverture au grand export.

Dans les années 1950, la moitié du pouvoir d'achat des Français est dédié à l'alimentation. Aujourd'hui, ce poste de dépense ne représente plus que 12 %. En cause, la hausse du budget consacré à l'énergie, au logement, aux loisirs, mais aussi, selon Olivier Charles, à un désintérêt croissant pour l'alimentation et à une guerre des prix entre industriels. « Le prix est devenu le facteur numéro un. C'est ce qui explique les difficultés que connaissent les agriculteurs mais aussi la filière agroalimentaire ».

C'est justement pour unir leurs forces dans cette course au moins-disant que six confiseurs d'Apt décident de s'unir en 1962 en créant Aptunion. « Au départ, le fonctionnement était un peu chaotique. Il y avait un certain nombre de désaccords entre les familles. Puis au bout d'une quinzaine d'années, elles ont commencé à s'effacer au profit d'actionnaires ». Au départ sous la main d'industriels français,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :