Les laboratoires Cadentia font le choix du circuit court

 |  | 794 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : DR)
Installée à Aubagne, cette parfumerie créée en 1945 est spécialiste de l’eau de Cologne. Reprise il y a un an par Simon Ménard, elle entend se diversifier en proposant davantage de produits d’hygiène, ce marché ayant été dynamisé par le coronavirus. Avec un engagement : celui de privilégier le local, tant au niveau de l’approvisionnement que de la distribution.

Moins entêtante qu'une eau de parfum, rafraîchissante par ses notes d'agrumes, l'eau de Cologne a embaumé quelques grandes heures de l'Histoire de France. En 1853, c'est une eau de la Maison Guerlain que choisit l'Impératrice Eugénie lorsqu'elle épouse Napoléon III. C'est cette fragrance qui permet à la Maison d'acquérir la renommée mondiale qu'on lui connaît.

L'eau de Cologne, c'est environ 70 % d'alcool, un peu d'eau et 2 à 5 % d'huiles essentielles. Parmi elles, des hespérides qui lui donnent sa construction olfactive et sa caractéristique volatilité.

Une croissance longtemps fondée sur l'export

En 1945, le Suisse Jean Soutter installe à Marseille son entreprise d'eaux de Cologne. Il crée deux marques : Jean D'Aigle, du nom de son village natal, et Jean des Salines, en référence à la région où se trouve Aigle. Son marché, ce sont essentiellement l'Afrique et les colonies françaises qui sont très friandes de ce type de fragrances.

Puis...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :