Mona Lisa poursuit la structuration de ses projets de développement

 |  | 782 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
Originaire d’Aix-en-Provence, le groupe hôtelier, principalement présent sur le territoire hexagonal via des hôtels et des résidences de tourisme entre, dix ans après sa création, dans une nouvelle phase de son développement. Où il est question de stratégie peaufinée, de montée en gamme et même de changement de nom.

Mona Lisa est à la fois un « vieux » groupe et un groupe récent. C'est en 2010 que Pierre Gatignol et Frédéric Morin acquièrent à la barre du tribunal de commerce de Paris l'entreprise Mona Lisa, reprenant plus exactement le nom, les contrats commerciaux et les collaborateurs, soit 230 personnes. Le 6 mai 2010, la nouvelle aventure entreprenariale démarre avec à sa tête, Pierre Bréchard, passé par l'Ecole hôtelière de Lausanne et qui prend les manettes de la direction générale.

Un plan pour croître

Dans les premières années d'existence, l'entreprise va s'enrichir via de la croissance externe, intégrant notamment le groupe Garrigae. Un élan qui enrichit certes le groupe mais qui génère une évolution rapide. Le tout se structure mieux et dès 2016, il est question de reprendre une croissance « moins échevelée, plus structurée », raconte Pierre Bréchard. En 2018, Mona Lisa s'ouvre à nouveau au marché extérieur. L'année suivante, elle...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :