Bernard Mouret : "Linky est la pierre angulaire du smart grid"

 |   |  599  mots
Selon Bernard Mouret, directeur ERDF Côte d'Azur, Linky a un rôle à jouer dans le déploiement des énergies renouvelables.
Selon Bernard Mouret, directeur ERDF Côte d'Azur, Linky a un rôle à jouer dans le déploiement des énergies renouvelables. (Crédits : DR)
Le compteur communicant va impacter les usages des consommations d'énergies, allant même jusqu'à jouer un rôle prépondérant dans la charge des véhicules électriques, promet le directeur d'ERDF Côte d'Azur.

On connaît son nom, mais qui est Linky ? Et comment ça marche ?

Linky c'est ce compteur communicant qu'ERDF déploie pour le compte du gouvernement sur l'ensemble du territoire. Après une première phase visant à installer 3 millions de compteurs, c'est une seconde phase de 32 millions de compteurs à installer qui s'enclenche en 2016. Au total 35 millions de foyers seront équipés.

Linky c'est avant tout un système qui comprend un compteur, un système d'information et un système de transmission de données. Un concentrateur récupère les données grâce au courant porteur en ligne. L'émission se fait par GPRS vers le centre de traitement informatique d'ERDF. Ce concentrateur communique également avec les différents fournisseurs.

Au final, qu'est-ce que cela change au quotidien ?

Il permet des interventions et la télé-relève à distance. Il permet aussi de mesurer la consommation jour et nuit et donc de produire une facturation en fonction de la consommation effective. Pour le client, c'est aussi une possibilité de suivre celle-ci sur le site dédié et donc de la maîtriser. Voilà les avantages pour le consommateur. Pour la collectivité, c'est une connaissance plus fine des consommations réelles et donc une possibilité d'exploiter au mieux le réseau, notamment rapport aux nouveaux usages comme le raccordement des véhicules électriques, l'éolien, le photovoltaïque, la biomasse...

On évoque des répercussions possibles sur la santé.

Linky n'est pas doté d'un système de communication par radio, c'est un courant porteur en ligne. Des mesures ont été faites avec le Laboratoire national de métrologie et d'essais. Il en ressort que Linky émet 330 000 fois moins de champs électromagnétiques qu'un téléphone portable. L'Agence Régionale de Santé va publier prochainement des données en ce sens.

Combien coûte Linky ?

ERDF pose les compteurs en tenant compte des économies que cela va générer. Le coût du déploiement, qui se terminera dans 5 ans, en 2021, est de 5,5 milliards d'euros. Cette somme sera amortie sur les 20 ans de la durée de vie de Linky. Nous avons le feu vert pour engager la dépense.

Comment Linky va-t-il contribuer au déploiement du véhicule électrique ?

Nous allons faire appel à l'intelligence du réseau. Linky va estimer la disponibilité du réseau, afin d'améliorer la charge du véhicule électrique, c'est donc aussi un outil favorisant l'usage du ce mode de déplacement propre.

Plus largement, comment ce compteur peut-il contribuer au développement des énergies renouvelables ?

Linky est la pierre angulaire des smart grids. Dans le projet Nice Grid par exemple, il a permis aux fournisseurs d'être intrusifs. Nous allons d'ailleurs poursuivre l'expérimentation un an supplémentaire. En donnant le niveau de tension, les fluctuations... il fournit des données qui seront récupérées en masse sur l'ensemble du territoire. Nous imaginons devenir le gestionnaire du big data. On peut agréger les données, les mettre en commun avec les collectivités ou les entreprises spécialisées dans le traitement de données et éclairer des entreprises qui, elles, construisent de nouveaux services. Les énergies renouvelables sont souvent produites loin des lieux de consommation. Au plus nous ferons appel à ces énergies, au plus il faudra du réseau.

Et qu'en est-il de la sécurisation des données ?

Des puces ont été mises en place, véritable piège à hacker, afin d'éviter les intrusions et le vol d'information. Nous avons fait tout ce qui est possible pour faire face à ces différentes attaques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2016 à 12:48 :
Linky permet aussi et surtout de fermer et d'ouvrir les compteurs à distance. Fini les agents EDF mal à l'aise qui se retrouvent à devoir fermer les compteurs de familles qui crèvent de froid et qui n'en dorment plus la nuit. Il suffit d'une petite manip sur un écran, et hop, les gens crèvent toujours mais dans le confort de ceux qui leurs coupent le jus (et de leurs supérieurs).

Linky permettra de vous revendre les données qu'ils recueillent sur vous (L'accès aux données perso détaillées par internet sera évidemment payant), mais aussi à des tas de boites qui adoreront en savoir plus sur vous pour tenter de vous fourguer le congélo, ou le sèche linge qui vous manquent !

Ce genre de fichier de consommations différenciées, est extrêmement parlant, et ça vaut de l'or pour les marchand de données personnelles.

Pour terminer, l'expérience des pays ou Linky fonctionne déjà prouve que les compteurs ne durent guère qu'une dizaine d'année (et non 20 comme vendus par ERDF). Mais bon, c'est vous qui payerez in-fine.
a écrit le 12/01/2016 à 15:22 :
Linky est la pierre angulaire de l'escroquerie car malgré les promesses il sera facturé au consommateur, de l'inquisition car les services de l'état pourront être informés à la demande au cas ou, enfin de l'espionnite généralisée car EDF saura à tout moment ce que le consommateur fait chez lui et les données pourront être piratées par n'importe quel bidouilleur.
Mais le pire de tout, sera l'exposition permanente à l'irradiation électromagnétique qui viendra s'ajouter au Wifi des box, au téléphone portable, (DEC) aux antennes relai, etc car linky transmettra en permanence les données par son propre système Wifi. Les électrosensibles (EHS) seront dans une situation intenable, quant aux autres, noyés dans ce smog permanent le deviendront tôt ou tard. Certains pays comme l'Allemagne ont refusé le linky tandis que d'autres comme le Canada rencontrent de grosses difficultés avec les habitants qui n'en veulent pas. Autre chose, il est totalement faux de dire qu'il est obligatoire car contraire au droit commercial, à condition de refuser de signer le nouveau contrat d'EDF stipulant un nouveau contenu { l'électricité 50 hertz + CPL ( toxique) } différent de l'ancien contrat stipulant uniquement l'électricité en 50 hertz. Renseignez vous bien avant d'accepter ce nouveau compteur, lisez beaucoup de docs sur le net.
a écrit le 11/01/2016 à 17:59 :
" il a permis aux fournisseurs d'être intrusifs"
Bel aveu
a écrit le 11/01/2016 à 17:46 :
"mesurer la consommation jour et nuit et [donc] de produire une facturation en fonction de la consommation effective" réduire sa consommation (en euros) ne peut qu'être lié à un prix qui varie dans la journée/la nuit sinon on connait déjà les moyens de consommer moins de kWh (éteindre, couper, chauffer moins ce qu'on fait déjà, ...). Des gens réalistes parlent de gain de 1% de la consommation (peut-être parce que l'ancien compteur tournait un peu vite, donc facturait un peu trop ?).
Par contre, de pouvoir proposer des contrats tarifaires selon les habitudes de consommation de chacun, voire de délestage en cas de pointe, Linky est fait pour.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :