L'export, moteur de l'économie italienne en 2019

 |   |  579  mots
(Crédits : DR)
La faible conjoncture économique n'a pas empêché le pays de retrouver ses performances à l'export. L'année 2019 représente un véritable boom d'exportations qui culminent à 475,8 milliards d’euros.

Les exportations ont représenté le moteur de l'économie italienne en 2019. En 2019, l'excédent commercial de l'Italie a atteint +52,9 milliards d'euro, avec une augmentation de plus de 13,7 milliards d'euros par rapport à 2018, année durant laquelle l'excédent était de 39,2 milliards d'euros. Hors produits énergétiques, l'excédent de la balance commerciale a atteint +91,4 milliards d'euros. Il est le plus élevé jamais enregistré par l'ISTAT- Institut national de statistique - depuis le début de son activité en 1991.

Ces résultats ont été obtenus dans un contexte international difficile, caractérisé par des tensions politiques et économiques, dans lesquelles le commerce mondial a été ralenti à cause des crispations entre les États-Unis et la Chine, du Brexit, et de la baisse générale de confiance des opérateurs.

L'économie italienne dépend et dépendra de plus en plus de ses exportations, qui ont représenté la seule contribution positive à la croissance de 2010 à 2018. Ce n'est que grâce au commerce international que la Péninsule a réussi à contenir la baisse enregistrée par les autres composantes du PIB national.

Les exportations italiennes ont enregistré une croissance très importante. En particulier, elles ont augmenté en Suisse (+ 19,3%), en Chine (+ 21,2%), en France (+ 4,3%) en Belgique (+16,7%), alors que les ventes ont baissé aux États-Unis (-7,7%), dans les pays de l'OPEP (-3,7%) et en République Tchèque (-6,1%). La croissance des exportations a été tirée par les ventes d'articles pharmaceutiques (+26,2%), chimiques, médicinaux et botaniques (6%), de produits alimentaires (+7%), d'articles en cuir (+9) et par l'habillement (+7,3%).

Six secteurs très performants

Le secteur de la mode avec ses 71,5 milliards d'euros d'exportations constitue l'un des segments le plus importants.

Le secteur agroalimentaire a atteint les 44,6 milliards d'euros et est en croissance depuis 2010. Les exportations se développent à la fois dans divers pays de l'UE et Extra-UE. En Europe, les meilleures performances ont été enregistrées en Allemagne, vers laquelle les exportations ont augmenté de 2,9% pour atteindre 7,2 milliards d'euros, suivie par la France et la Grande Bretagne. Les États-Unis représentent le quatrième marché mondial de l'Italie et le premier marché hors Europe, avec une augmentation de 11% pour un total de 4,7 milliards.

Le secteur de la mécanique enregistre 28,7 milliards d'euros d'exportations, soit + 1,1% par rapport à 2018. Les États-Unis continuent d'être la principale destination des produits de l'industrie mécanique italienne, avec une augmentation des exportations au premier semestre 2019 (1,6 milliard d'euros) de + 16,6%. Le premier client européen de l'Italie est l'Allemagne où la demande de technologies italiennes est en forte croissance (+ 6,6% par rapport au premier semestre 2018) pour un total de plus de 1,5 milliard. Deuxième place pour la France, un peu plus de 1,3 milliard d'euros (+0,9%).

L'industrie pharmaceutique est l'un des principaux secteurs du secteur manufacturier italien. Les données pour 2019 placent le pays au premier rang européen en termes de production, avec une valeur de 33 milliards d'euros, dont 26 milliards (80%) destinés à l'exportation

Le secteur du meuble enregistre des exportations d'une valeur de 9,8 milliards d'euros. La France est le premier client dans le monde avec 1,5 milliards d'importations, suivie par les États-Unis et l'Allemagne.

Le secteur de la cosmétique enregistre quant à lui des exportations d'une valeur de 5 milliards d'euros (+ 2,9% par rapport à 2018) et a un impact positif sur la balance commerciale qui s'approche de 2,9 milliards d'euros (+ 5,5% par rapport à 2018). Avec une part de marché de 18,2%, l'Italie est le premier pays exportateur de cosmétiques vers la France, leader mondial du secteur. Les exportations de produits de beauté vers la France ont dépassé 613 millions d'euros en 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :