Le rôle clé du capital-investissement face à la crise

 |   |  1012  mots
(Crédits : DR)
La France est confrontée à une crise économique historique qui ne ressemble à aucune des précédentes : pour la première fois de son histoire, l’humanité a décidé de mettre à l’arrêt la quasi-totalité de l’économie mondiale. Les conséquences du confinement commencent seulement à être chiffrées.

Le Fonds Monétaire International prévoit un effondrement du PIB de la zone euro allant jusqu'à 7,5% et une récession mondiale de 3% en 2020. L'Organisation mondiale du commerce estime, quant à elle, que les échanges commerciaux dans le monde pourraient s'effondrer de 32% en volume cette année dans le pire des scénarios. Il faut en effet s'attendre à une baisse à "deux chiffres" dans "presque toutes les régions" de la planète tandis qu'en Europe, les experts s'accordent à dire que la baisse des échanges pourrait atteindre plus de 30%.

Concernant la France, le PIB du deuxième trimestre connaîtra une baisse de 20 % après un premier trimestre déjà médiocre au cours duquel la croissance française a affiché un recul de 5,8 %.  Selon l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques, il s'agit là de la plus importante récession depuis la création des comptes nationaux en 1948 (le plus mauvais taux de croissance connu par la France depuis 1945 avait été de -2,9 % en 2009 après la grande crise financière de 2008).

Or, la situation devrait encore s'aggraver car si le déconfinement a commencé le 11 mai dernier en France, l'économie ne redémarre que très lentement et son ralentissement pour...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :