Comment @Health veut révolutionner la santé prédictive

 |  | 544 mots
Jean-Michel Talet, cardiologue spécialisée en rythmologie est l'un des co-fondateurs d'@Health.
Jean-Michel Talet, cardiologue spécialisée en rythmologie est l'un des co-fondateurs d'@Health. (Crédits : DR)
La start-up basée à Aix-en-Provence a développé CardioNexion, un dispositif médical capable de détecter, à distance et en temps réel, les pathologies cardiovasculaires. Une levée de fonds de 3 M€ est en cours.

Qu'ont en commun un cardiologue expert en rythmologie, un serial entrepreneur, un ingénieur pluridisciplinaire et un expert en marketing de l'innovation ? Une start-up, @Health, née en avril dernier et qui développe un dispositif prédictif capable de détecter à distance les maladies cardiovasculaires. Baptisé CardioNexion, ce capteur réunit donc les compétences de chacun. Surtout, il compte bousculer ce qui se fait actuellement en médecine prédictive en permettant un suivi du patient équipé 24h/24 et 365 jours par an.

Algorithme breveté

Car c'est là où CardioNexion fait la différence : sa capacité à mesurer et enregistrer toutes les 10 secondes et à transmettre toutes les 30 secondes la fibrillation auriculaire. Des données précieuses, envoyées cryptées et anonymes, via le smartphone du patient, vers une plateforme où elles sont analysées par un spécialiste de la rythmologie.

"Notre algorithme joue le rôle de tamis", explique Pierre-Paul Goiffon, le directeur général d'@Health. "Nous pouvons prévenir un AVC jusqu'à huit semaines à l'avance. Lorsque le patient s'équipe du capteur, un ECG (électrocardiogramme NDLR) étalon est défini. Dès que les données recueillies ne se situent plus dans cette zone de tolérance, le médecin prévient le patient. En fonction, il peut lui suggérer, soit de se rendre chez son médecin, soit de se rendre au service des urgences. De même, grâce au smartphone, l'équipe d'@Health peut géolocaliser le patient et faire intervenir elle-même les secours".

Version 2

Si CardioNexion version 1 - approuvée par le Collège national des cardiologues français - pourra être prescrit dès le début d'année 2016 par un médecin traitant ou un patient, l'équipe d'@Health - 8 personnes - travaille déjà à la version 2 qui verra l'électronique embarquée dans du textile, un vêtement ou un sous-vêtement tels chemise ou soutien-gorge, "afin d'être davantage mass market", souligne Pierre-Paul Goiffon. Ce dispositif amélioré ne sera pas disponible avant 2017 ou 2018. Si CardioNexion version 1 est fabriqué dans l'Hexagone, la version 2 ne pourra pas l'être totalement, étant donné "qu'il est difficile de produire du textile en France" regrette le directeur général.

Accélération

2016 verra également le début d'une étude clinique d'une durée de 3 mois menée avec le Collège des cardiologues et réunissant des patients européens et africains. Pour accompagner ses envies de croissance, @Health est en train de finaliser une levée de fonds d'un montant de 3 M€, auprès d'investisseurs institutionnels, privés et bancaires. Bien évidemment sa solution intéresse déjà grandement les acteurs majeurs du domaine de la santé et de la prévention.

"Nous prévoyons également de nous développer en externe par le système de franchise" annonce Pierre-Paul Goiffon. Mais @Health réfléchit déjà à d'autres applicatifs. "Nous avons l'intention d'ajouter des capteurs capables de détecter le diabète ou encore de repérer les marqueurs tumoraux. Nous avons une vision précise de notre développement, nous savons où nous voulons aller et comment le faire".

La start-up table sur un chiffre d'affaires de 6 M€ pour le premier exercice et de 20 M€ à trois ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :