Poly-Shape se renforce dans la fabrication additive

 |   |  592  mots
Poly-Shape dispose du plus important parc de machines d'Europe.
Poly-Shape dispose du plus important parc de machines d'Europe. (Crédits : DR)
Comment la PME installée près de Marseille se positionne comme le leader de la conception et de la fabrication de pièces additives pour adresser les marchés de l'aéronautique, du médical, de l'automobile et de la gestion de l'énergie.

La fabrication additive c'est "le même principe que l'impression 3D, sauf que celle-ci est vulgarisée", résume Stéphane Abed. "C'est de la génération d'une forme et d'un matériau par ajout de matière". Un procédé innovant qui s'affranchit des limites que pose l'usinage et permet donc une liberté de formes. Un procédé que la PME créée en 2007 par Stéphane Abed exploite en concevant et fabricant des pièces qui intéressent plusieurs secteurs sensibles.

Champs des possibles

"La fabrication additive permet d'explorer le champs des possibles jusqu'ici inexploité avec des matériaux qui vont permettre de générer des formes apportant de la valeur ajoutée". Et les domaines d'applications sont vastes. Dans l'aéronautique et le spatial, les pièces additives vont désormais être utilisées, notamment par Thalès Alenia Space pour ses satellites. "Cette technologie est désormais approuvée en terme de qualité par des domaines de forte exigence", souligne Stéphane Abed. Dans le médical, le concept est industrialisé pour tout ce qui concerne l'orthopédie avec une cadence de production de plusieurs dizaines de milliers de pièces par an. En revanche, il reste sur-mesure dès lors qu'il est utilisé pour le domaine maxilo-facial.

"Là, le sur-mesure à tout son sens et s'explique par les différences de morphologie des patients. L'utilisation de pièces additives s'applique dès que le perte osseuse est très forte. Sa structure est alvéolaire afin de se rapprocher le plus de l'os", explique Stéphane Abed.

Poly-Shape vient d'ailleurs d'accueillir à son capital la société LDR, spécialisée elle dans les dispositifs médicaux innovants. Une prise de participation minoritaire, non communiquée, complétée par Aliad, la filiale de capital-risque d'Air Liquide. Le projet est de créer ensemble des implants rachidiens innovants.

Dans la course

L'automobile est un autre des domaines d'application où Poly-Shape intervient. Elle fournit par exemple des pièces pour l'ensemble des constructeurs engagés en Formule 1 mais également pour ceux spécialisés en course d'endurance. Avec les constructeurs de véhicules de série, les pièces additives permettent pour l'heure de tester les procédés d'innovation et de permettre la réduction du temps de développement afin d'être parfois dans le time-to-market. Enfin, la PME basée à Salon-de-Provence intervient également dans la gestion de l'énergie. "Aujourd'hui certains secteurs vont plus vite que d'autres en fonction de leur degré d'acceptation plus fort" souligne le dirigeant de la société qui dispose de deux sites de production, l'un à Salon-de-Provence donc et le second à Saint-Pierre du Perray (91). "Nous disposons du parc machines le plus important d'Europe avec 30 machines".

Développement

En décembre dernier, Poly-Shape créait un joint-venture avec Lisi, l'un des acteurs des fixations vissées et clippées et des composants mécaniques de sécurité pour l'aéronautique et l'automobile. Basée en Aquitaine, Lisi Aerospace Additive Manufacturing concevra et développera en impression 3D des pièces mécaniques pour l'aéronautique et le spatial. En juin c'est à Rome, au sein de l'Agence spatiale italienne que Poly-Shape a donné vie à Poly-Shape Italia tandis qu'une filiale est en cous de construction à Madrid en Espagne.

"L'idée est de permettre une production locale, de se mettre au pas-de-porte de nos clients. C'est un moyen de relocaliser l'industrie", argumente Stéphane Abed.

Poly-Shape emploie 59 personnes et embauche au rythme de 2 à 3 personnes par mois. La PME réalise un chiffre d'affaires de 6,5 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :