La vision intelligente d'Ellcie-Healthy

 |   |  483  mots
(Crédits : DR)
Les objets connectés, on en voit, beaucoup. Désormais nous allons voir à travers eux. Philippe Peyrard, inventeur de la lunette Téou commercialisée chez Atol dirige désormais sa propre start-up, actuellement incubée chez Paca-Est. "La lunette utile et pas futile", c’est son credo.

Après vingt ans de bons et loyaux services chez Atol, fort de ses connaissances, Philippe Peyrard fonde sa propre entreprise de conception de lunettes intelligentes et connectées en partant d'un constat : 2 personnes sur 3 portent des lunettes (de vision ou solaires) aujourd'hui. Et pour Philippe Peyrard, il faut que cet objet du quotidien, que nous ne quittons que rarement, revête plus d'une fonction utile. C'est pourquoi la start-up conceptualise aujourd'hui plusieurs modèles, avec un objectif commun : assurer la sécurité et le bien-être de l'individu.

Une technologie miniature ultra-avancée

Les lunettes d'Ellcie-Healthy, actuellement en développement, sont équipées d'une foule de micro-capteurs qui relèvent des données précises telles que le pouls, les mouvements de tête, le clignement des yeux, ou encore le niveau d'UV et les particules présentes dans l'air. Ces données sont directement transmises à un smartphone qui en traduira la signification et donnera l'alerte s'il le faut. Une belle armada de technologie, quasi invisible pourtant puisque ni le poids ni l'esthétique des lunettes ne s'en voit affectée. Cette prouesse est rendue possible grâce aux nombreuses collaborations établies avec des laboratoires locaux tels que l'INRIA ou LEAT à Sophia-Antipolis.

Un objectif, plusieurs modèles

Des "modèles" de lunettes, Philippe Peyrard en a plein dans son escarcelle. Il y a les lunettes anti-endormissement au volant. Encore une fois, un constat à l'origine de cette innovation : 1 décès sur 3 en voiture est dû à l'endormissement du conducteur. Les lunettes d'Ellcie-Healthy détecteront les comportements caractéristiques de l'endormissement et donneront l'alerte avant le moment fatidique (par vibration directes ou par le biais du smartphone). Le but étant d'anticiper la perte de contrôle le plus tôt possible.

Il y a aussi les lunettes pour seniors. Une paire capable d'analyser les signaux précurseurs de la perte d'équilibre chez les personnes âgées et d'anticiper la chute potentielle.

Et puis il y a aussi les lunettes d'activité. Celles-ci prennent en compte toutes sortes de critères pour prévenir entre autres les allergies, les coups de soleil, la fatigue mais informe également du nombre de pas effectués, de la distance parcourue...

Le dynamisme de la région, pas innocente dans le parcours d'Ellcie-Healthy

La start-up, qui se développe pour le moment au sein de l'incubateur Paca-Est, basé à Sophia-Antipolis, profite des compétences de nombreuses entreprises locales mais aussi des conseils avisés d'acteurs régionaux. Et Philippe Peyrard de révéler que c'est Christian Estrosi, alors ministre de l'industrie, qui lui avait suggéré de venir s'établir sous le soleil niçois au cas où il souhaitait se lancer dans l'entreprenariat. "C'est le dynamisme de tous ces acteurs et la richesse du territoire qui rendent possible le développement d'Ellcie-Healthy aujourd'hui" estime Philippe Peyrard qui veut "apporter une preuve scientifique avérée et non approximative".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :