Pourquoi Ikimo9 a convaincu Bouygues Immobilier

 |   |  290  mots
(Crédits : DR)
Avec sa plateforme de comparaison de logements neufs, la start-up basée à Marseille bouscule un segment de l'immobilier au point de convaincre Bird, la filiale du constructeur dédiée à l'investissement dans les start-ups innovantes, d'entrer au capital.

Son positionnement est original et c'est sa fondatrice Elisabeth Julien qui le dit : en se permettant la comparaison de logements neufs et surtout en donnant accès immédiatement aux prix et aux plans, c'est tout un segment de l'immobilier qu'Ikimo9, créée en mai 2014 mais mis en ligne en avril 2015, vient secouer.

Chaîne plus courte

Quand "les autres vendent du data", la petite entreprise revendique apporter à l'acheteur potentiel "toutes les informations concernant les plans et les prix, sans pour cela avoir besoin de recourir à un abonnement". Un business modèle différent  imaginé par Elisabeth Julien, venue du monde de la gestion du patrimoine et de la négociation immobilière. C'est dire si elle en connaît les rouages, les tenants et les aboutissants. La plus-value : "nous raccourcissons la chaîne entre les parties".

Actuellement Ikimo9 propose 12 000 logements signés par des promoteurs tels que les majors comme Kaufman et Broad, Eiffage, Crédit Agricole, Bouygues Immobilier mais aussi des promoteurs indépendants.

Apports financiers

Le modèle économique lui s'appuie sur la rémunération à la performance, sur la base de ce qui revient aux promoteurs, à hauteur de 3 %. Un modèle qui a convaincu Bouygues Immobilier qui au travers de sa filiale Bird, dédiée à l'investissement minoritaires dans des start-ups innovantes, est entré au capital d'Ikimo9. Laquelle vient également de lever 250 000 euros auprès de Provence Business Angels. Car l'objectif, "est de devenir incontournable d'ici les douze prochains mois", dit Elisabeth Julien. Qui avoue par ailleurs ne "pas avoir de limites". Car si pour le moment, elle s'intéresse au neuf, la start-up, qui emploie 7 salariés, ne s'interdit pas de dupliquer le principe à l'ancien, mais pas avant que le "modèle actuel soit assis".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :