Ce partenariat américain qui conforte la technologie de Median

 |   |  383  mots
(Crédits : DR)
En s'engageant dans un partenariat avec le Memorial Sloan Kettering Cancer Center de New-York pour mener une étude sur le cancer de la prostate, la société basée à Sophia-Antipolis et spécialisée dans l'imagerie médicale, valide ses compétences via sa plateforme iBopsy.

Fredrik Brag le promet : l'impact des résultats de l'étude menée sera "colossal". Et une première, forcément.

Car l'union des compétences du spécialiste de l'imagerie médicale qualitative et du plus grand et plus ancien centre privé de lutte contre le cancer au monde est ambitieuse. Si elle concerne une étude sur le cancer de la prostate, elle prévoit surtout l'application de l'intelligence artificielle et du deep learning sur une thématique précise : pouvoir déterminer le degré d'agressivité ou pas des tumeurs touchant la prostate.

Définition

Comme l'explique le PDG de Median Technologies, aujourd'hui il n'est pas possible de définir si un cancer de la prostate est agressif ou indolent. Sachant que plus de 80 % des hommes de plus de 60 ans sont touchés par cette maladie, que les biopsies sont peu précises car la tumeur peu homogène et que pour ne prendre aucun risque, c'est l'ablation de la prostate qui est pratiquée, on imagine facilement tout ce qu'une classification des tumeurs pourraient changer dans les traitements, diagnostics, suivi clinique de ce type cancer.

Et c'est donc exactement ce que va s'employer à faire l'étude menée conjointement par l'entreprise française et l'établissement américain. Concrètement les images IRM de 200 patients traités au Memorial Sloan Kettering Cancer Center ayant subi une prostatectomie totale vont passer au crible d'iBiopsy. L'analyse automatique des textures des images IRM et des process de machine learning intégrés dans la plateforme iBiopsy vont pouvoir classifier les lésions visibles en termes d'agressivité, afin de pouvoir distinguer les cancers agressifs des cancers indolents.

Cette étude rétrospective de grande ampleur révélera ses résultats l'an prochain. Extrêmement prometteuse, elle montre aussi, au-delà des résultats qui lui sont propres, combien les nouvelles technologies impactent le domaine de la santé. Un état de fait qui fait dire à Fredrik Brag combien il est "optimiste" pour l'innovation dans ce domaine. Surtout que l'écosystème est là. "Nous bénéficions en France d'une qualité de recrutement excellente, le CIR étant aussi un avantage fort".

Labellisée Pass French Tech, Median Technologies - CA 2016 7 M€ - 128 collaborateurs - compte bien profiter de cette opportunité permise de recruter des talents extérieurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :