Aix Sonic prête à sauter dans le grand bain

 |   |  566  mots
(Crédits : DR)
Gamme étoffée d’un produit supplémentaire et prospection accrue à l’export, notamment aux Etats-Unis : avant la mise sur le marché de ses outils de géolocalisation sous-marine, l’entreprise, basée à Aix-en-Provence, balise le terrain.

Le palier clé pour celle qui s'est positionnée sur les outils connectés de géolocalisation destinés au monde de la plongée sous-marine, c'est mars 2018. A cette date, deux des produits de la gamme, initialement composée de deux produits, mais qui en compte finalement un supplémentaire, sortiront et seront proposés sur le site marchand d'Aix Sonic. "Il s'agit de Serenity, un outil dévolu au plongeur qui consiste en une boussole intelligente et offre la performance des sonars. Ce qui donne à ce dernier  les moyens de retrouver son équipage. Nous avons conçu également une version light de Serenity, sans le système de navigation. Mais cela reste un outil intéressant, avec beaucoup d'innovation, un écran tactile..." Le troisième produit, nommé Ruby - "un émetteur placé sur la bouteille de chaque plongeur qui permet au directeur de situer ces derniers" - expliquait précédemment Yannick Almeras, sera commercialisé quant à lui en fin d'année 2018.

Une mise sur le marché un peu différée donc, par rapport à ce qui avait été annoncé, mais cela n'a pas empêché le dirigeant de continuer ses offensives commerciales. La campagne de préventes engagée précédemment se poursuit toujours, avec de nouvelles contractualisations. Mais le terrain de jeu principal, outre la France, celui qui a concentré notamment les efforts de prospection de l'entreprise aixoise, ce sont les Etats-Unis. "Il faut dire qu'il concentre 40 % du marché mondial", avance Yannick Almeras. Passer Outre-Atlantique est donc inévitable en termes de stratégie.

Succès au Dema Show d'Orlando

Et cette présence sur le territoire américain passe notamment par les salons internationaux... la montre en question au poignet bien sûr. Car pour l'heure, le prototype est déjà achevé. La dernière étape restant à finaliser concerne la partie production des boitiers à la norme CE. "Pour son homologue américaine, nous passons actuellement par un organisme certificateur du nom de UL". Outre cela, il faut aussi effectuer de dernières mises au point pour que le logiciel soit robuste. "Au début du mois de novembre, nous nous sommes donc rendus à Orlando, à l'occasion du Dema Show pour lancer officiellement la marque à l'étranger. Nous avons rencontré de nombreux distributeurs basés au Japon, en Corée, aux USA et en Europe, notamment un qui est présent à la fois en Belgique, au Royaume Uni, en Espagne et en Amérique du Sud et avons enregistré de très bons retours sur le produit. Ce sont donc des contacts plus que qualifiés, ils n'attendent que la mise sur le marché de Serenity pour l'inclure dans leur catalogue". Outre le Dema Show, Yannick Almeras a également rejoint la mission économique organisée à Miami par Aix-Marseille Provence, la Ville de Marseille et le Département des Bouches-du-Rhône, pour honorer de nouveaux rendez-vous fixés avec des distributeurs de Floride. Retours excellents là encore, notamment avec de gros distributeurs américains, à l'instar de Divers Direct. Et ces derniers attendent ici aussi que la mise sur le marché soit effective pour passer commande. Un chemin balisé donc, pour remplir les objectifs fixés par Yannick Almeras : aux horizons 2020, 3,6 M€ de chiffre d'affaires toutes activités confondues, puisque outre sa gamme, Aix Sonic délivre aussi des prestations de bureau d'études en électronique spécialisée dans les systèmes embarqués.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :