Comment Lpilz confirme sa stratégie

 |   |  431  mots
(Crédits : DR)
L'application permettant aux personnes souffrant d'un handicap visible ou non de se signaler de son entourage immédiat, basée à Sophia-Antipolis, rentre dans la phase active après le succès de sa levée de fonds. Disponible sur Google Play, elle voit de nouvelles pistes de développement déjà se dessiner.

C'est l'étape d'après, celle de l'action et de la concrétisation après la phase opération financement participatif.

Il y a douze mois, Daniel Tinmazian se lance dans l'aventure, pas seulement de la recherche de financement mais plus globalement dans le bain entreprenarial. En créant Lpliz - comprendre Help Please - il adresse à la fois un besoin et une communauté : celle des personnes souffrant d'un handicap, visible ou pas, et qui parce qu'elles nécessitent une aide, ont besoin de se signaler auprès de personnes valides, prêtes à les aider.

Développement finalisé

Sensibilisé au sujet pour des raisons familiales, Daniel Tinmazian choisit de faire appel à la plateforme KissKissBankBank, souhaitant lever 15 000 euros. Somme atteinte et qui devait permettre de développer l'application sous iOS ou Androïd. C'est finalement sur le second système d'exploitation qu'elle est mise au point et désormais disponible.

Pour rappel, Lpliz, elle permet aux personnes concernées de renseigner la description générique de leur handicap, de déclarer une ou plusieurs activités qu'elles pratiquent, ainsi que le degré d'autonomie dans cette activité et les besoins qui pourraient être les siens. De son côté, l'aidant signale sa présence sur la même application. Ainsi en cas de besoin il peut prêter secours en ayant connaissance des paramètres de la situation qui se présente à lui.

Une nouvelle phase qui est essentielle pour la société qui porte l'application, The Blue Ocean Sailor Company. D'abord parce qu'elle doit maintenant se faire connaître mais aussi parce que des applicatifs connexes apparaissent.

Lieux de vie

Ainsi Lpliz intéresse certains grands comptes ou pour les lieux de vies tels que les restaurants, centres commerciaux, aéroports pour un développement en marque blanche. En effet l'application permet ainsi d'impliquer toute personne capable d'aider une personne en difficulté tout en fournissant aux personnes souffrant de handicap une solution personnalisée.

Une solution qui s'applique aisément aux restaurants, hôtels, écoles et universités, stades ou tout lieux publics.

Smart City aussi

L'autre applicatif identifié relève de la smart city, ou plus précisément de la mobilité intelligente. Car Lpliz peut tout à fait être utilisé comme un outil de mobilité multimodal, accompagnant la personne souffrant de handicap dans ses déplacements quotidiens, de la salle de sport à son lieu de travail, via le tram, le bus ou tout autre moyen de déplacement en commun.

Ces pistes seront développées en fonction des opportunités. Lpilz vise 2 000 téléchargements pour le premier exercice.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :