Comment Studeal adresse le marché des communautés

 |   |  425  mots
(Crédits : DR)
Installée à Sophia-Antipolis, la startup a mis au point une plateforme de gestion destinée aux associations étudiantes. Mais c'est désormais une cible plus large qu'elle vise, en développant une interface modulable et dynamique.

Gérer une association, c'est souvent gratifiant, financièrement, c'est évidemment indispensable et c'est encore mieux quand on dispose des outils bien pensés pour le faire. C'est sur ce dernier point que Studeal a misé en 2013 en mettant au point une plateforme capable d'administrer trésorerie, adhérents, ventes de produits promotionnels... Un outil innovant, puisque rien de spécifiquement dimensionné pour cette cible précise n'existait. Studeal revendique d'ailleurs actuellement 800 associations utilisatrices.

Ecosystème

Un outil tellement innovant qu'il a également attiré l'attention d'autres typologies d'associations et "même de comités d'entreprises", indique David Bouquet l'un de deux co-fondateurs de la jeune entreprise. Une demande terrain que la startup compte adresser. Pour cela "nous devons développer une interface simple et modulable, qui puisse être utilisée par tout type de personnes, quelque soit son appétence pour ce type d'outil" explique le président de Studeal.

L'objectif est de fournir une solution qui permette la gestion certes financière et administrative mais qui soit aussi capable d'animer les communautés, c'est-à-dire de "dynamiser les relations", en permettant par exemple à chaque membre de partager un contenu. "Souvent, lorsqu'on fait partie d'une communauté, on ne connaît pas forcément tout l'écosystème concerné" relève David Bouquet.

Modulable et personnalisable

Pour permettre cette accélération, une levée de fond a été réalisée, rassemblant 1,5 M€ auprès d'investisseurs multiples dont MACIF Innovation, l'accélérateur P.Factory (basé à Marseille et à Nice), la Caisse d'Epargne Côte d'Azur et bpifrance. 50 % de ce tour de table va être consacré à la nouvelle interface, "nous sommes d'abord une boîte technologique", rappelle d'ailleurs David Bouquet.

Les associations ciblées auront le choix d'activer uniquement les modules dont elles ont besoin, rendant la plateforme - qui sera disponible cet été - "modulable et personnalisable. C'est comme un moteur de voiture que l'on adapterait à différentes carrosseries", précise David Bouquet.

Une autre part de la levée de fonds va être consacrée à la mise en place d'une commercialisation qui passe par des verticales.

Installée au sein du Supralog-Labs, le hub mis en place par Supralog pour accueillir de startups avec lesquelles des synergies sont possibles, Studeal et la PME travaillent actuellement à des projets communs pour donner vie à des solutions plus complètes.

Dans la stratégie de David Bouquet et Quentin Dequippe, l'international figure en bonne place, un sujet qui sera examiné et activé dans moins de deux ans. Studeal emploie 8 personnes et ne communique pas sur son chiffre d'affaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :