Comment NSP amplifie l'intérêt de la smart data

 |   |  632  mots
(Crédits : DR)
Basée à Sophia-Antipolis et Paris, l'éditeur a toujours basé sa solution sur une approche intelligente et affinée de la data avant même que le terme ne passe dans le vocabulaire quotidien. Et la collaboration nouée avec l'INRIA pousse encore davantage dans ce sens.

Elle s'appelle Smart Profile et elle est depuis près de quinze ans la locomotive qui tire l'activité de NSP. Pourtant, c'est d'abord vers une solution de cash-back que la jeune entreprise créée en 1999 par trois ex-Skema (qui s'appelait encore Ceram NDLR) s'oriente, important ce concept né aux Etats-Unis en France. NSP poursuit son chemin plutôt sereinement jusqu'au moment décisif et fatidique de l'éclatement de la bulle internet... La levée de fonds prévue demeure dans les cartons et le tout force NSP à réaliser son premier pivot. Ce ne sera pas le dernier...

David contre Google

"Nous nous sommes rappelé que notre ADN était de créer du logiciel et d'innover", raconte Julien Musso, l'un des co-fondateurs. En 2003, Smart Profile est conçue, s'intéressant à la data mêlée au marketing direct, permettant de mieux connaître le client et de lui adresse des messages et campagnes personnalisés. Les premiers clients sont alors plutôt parisiens et la première référence - le groupe Christian Dior - joue son effet d'entraînement. "Ce module web analytics était notre locomotive. Nous nous sommes développés grâce à lui pendant de nombreuses années. Jusqu'à l'arrivée de Google Analytics. Nous avons compris que cela représentait un tournant pour notre société". NSP attaque Google en justice craignant que le futur G des GAFA ne casse le marché. C'est pourtant ce qui se passera. Engendrant pour NSP un nouveau pivot...

Objectif industrialisation

C'est alors que la crise des subprimes va jouer de son effet, forçant certaines entreprises à vouloir absolument communiquer pour ne pas perdre leurs clients. L'offre d'emailing marketing de NSP répond à ce besoin. "Le fait de ne pas avoir d'investisseurs extérieurs au sein de la société, nous a permis de pivoter comme nous l'entendions", souligne Julien Musso. Surtout, le business modèle engendre un chiffre d'affaires confortable qui pourtant va contribuer à faire sortir NSP de la zone de confort dans laquelle elle s'est installée. "Cela faisait longtemps que nous voulions nous tourner vers le machine learning, mais cela n'était pas évident à réaliser sans chercheur au sein de l'entreprise". Il faut un coup de pouce du pôle SCS pour assurer le rapprochement avec l'INRIA implanté à Sophia-Antipolis. Un an après le premier contact, un algorithme est en cours de finalisation de la première phase. "Il nous faut maintenant l'industrialiser", précise le co-fondateur de NSP. Surtout, pour l'heure il est centré sur le secteur aérien et le tourisme. "Nous allons désormais travailler sur une phase 2 incluant d'autres business case". Notamment il s'agit de l'adapter aux secteurs du retail, de la banque et de l'assurance.

L'algorithme du futur

Surtout, pour Julien Musso, le machine learning représente un intérêt absolument essentiel. "Il nous fait préparer les prochaines années. Le marketing va évoluer, l'intelligence artificielle va prendre de plus en plus de place dans les solutions et les plateformes. C'est déjà le cas aux Etats-Unis. En Europe, ce n'est pas, pour le moment, aussi fort. Mais il est temps que l'on se réveille. Qui maîtrisera les algorithmes maîtrisera l'économie".

Outre Smart Profile, NSP a également développé Mailissimo, une offre plus souple qui adresse principalement les CAF, les PME ou la CCI des Hauts de France. Pour une mutuelle, l'entreprise azuréenne a également mis au point une solution en marque blanche. "Notre force et notre valeur ajoutée est d'apporter du sur-mesure", insiste Julien Musso.

Désireux de renforcer son ancrage sur le territoire azuréen, NSP s'est rapproché de l'accélérateur P.Factory et du Village by CA installé à Sophia-Antipolis. L'entreprise emploie 6 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 440 000 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :