Comment Infuzit veut conquérir le marché des bureaux

 |   |  379  mots
(Crédits : DR)
Connue pour ses mélanges à base de plantes, la jeune pousse installée au Village by CA, agrandit sa gamme en développant trois infusions spécifiquement pensées pour plaire aux employés des entreprises. Car ce segment de marché est prometteur.

Rendre la tisane aussi facilement consommable que peut l'être le café, c'était le défi, au départ très personnel, que s'était fixé Fabrice Leclercq. Devenu un réel projet d'entreprise, l'idée est devenue réalité après deux années de recherche et d'essais. Lancées début 2018, les tisanes Infuzit se déclinait alors en six versions, de la Detox à la Circulation, en passant par la Nuit ou la Digestive, avec une capsule entièrement biocompostable.

Trois de plus

Composées de plantes rares, ces tisanes visaient surtout l'amateur particulier à qui il était proposé une version rapidement consommable. Mais un autre segment intéresse particulièrement Fabrice Leclercq, le marché de bureaux.

Face à une tendance qui fait la part belle aux boissons saines, à base de plantes, Infuzit a mis au point trois tisanes spécifiquement développées pour l'environnement de bureaux. Ainsi "Hit the road" - pour la concentration - "Réunion mouvementée" - pour la sérénité - et "Lendemain de fête" - qui comme son nom l'indique traite l'effet gueule de bois - ont été pensées pour séduire les salariés d'entreprise, un lieu où le café n'est plus forcément la boisson reine.

Pour cette nouvelle gamme, Infuzit applique toujours la même philosophie, celle de l'utilisation de plantes rares comme l'euphraise, l'eleuthérocoque ou l'aspérule odorante.

Marché élargi

Une nouvelle gamme qui a aussi permis à Fabrice Leclerq de repenser le conditionnement ainsi que le nombre de capsules contenues dans un paquet, désormais au nombre de 16 au lieu de 10. La première gamme est aussi devenue totalement bio pour Circulation, Digestion, Détox et Nuit.

Soutenue par bpifrance pour le côté innovant de ses recettes, la startup accompagnée par le Village by CA insiste aussi si la preuve scientifique de celles-ci. Ainsi avec l'Ecole de la Chimie de Paris, des tests de dosages comparés ont été menés, attestant que la percolation est valable. "Notre percolation fonctionne aussi bien qu'une infusion classique", note Fabrice Leclercq. Mises sur le marché dès ce mois de septembre, ces trois nouveaux produits sont synonymes de nouvelles perspectives pour la startup qui vise un chiffre d'affaires de 450 000 euros pour son premier exercice.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :