Morphée, cet objet déconnecté qui veut lutter contre le stress numérique

 |   |  569  mots
(Crédits : DR)
La jeune pousse basée à Aix-en-Provence a mis au point une solution innovante, inspirée de la méditation et favorisant l'endormissement. Si elle est récente sur le marché domestique, elle n'en regarde pas moins aussi vers les Etats-Unis. Et pense déjà à étoffer sa gamme.

Dans un monde qui va toujours plus vite, où les sollicitations via les outils numériques sont nombreuses et sans limitation de temps, il est tentant, voire dangereux de demeurer dans un état que l'on appelle d'hyper connectivité.

On sait aussi que la lumière bleue émise notamment par les smartphones est capable de perturber l'endormissement et la qualité du sommeil. Alors que les objets connectés envahissent l'espace et l'habitat, Morphée prend tout à fait le contrepied.

Méditations multiples

Jeune entreprise créée en 2017 par Charlie Rousset et Guillaume Barathon, son concept se veut aussi simple qu'utile : proposer une série de méditations, propices à l'endormissement, via un objet esthétiquement joli - une boîte toute en rondeurs - afin qu'il trouve totalement trouver sa place dans la décoration de l'habitat. Outre 5 mois de recherche sur le design de la boîte, les deux dirigeants se sont entourés de somnologues et sophrologues afin de mettre au point puis affiner le programme des méditations proposées.

Au final sept thèmes sont disponibles (balayage corporel, respiration, mouvement, visualisation, cohérence cardiaque, siestes et sons de la nature en 3D), chacun proposant 8 séances différentes de 8 ou 20 minutes, le choix de la voix - masculine ou féminine - étant également possible. "Au total, Morphée propose 200 combinaisons", résume Charlie Rousset.

Confirmer

Passée par une campagne de crowdfunding en septembre 2017, Morphée a généré par ce biais plus de 1 000 unités en préventes contre 200 initialement espérées. Toutes ont été livrées en août dernier. Mais c'est avec Nature&Découvertes que la jeune entreprise passe le grand test d'un marché national. L'enseigne de bien-être a choisi de distribuer Morphée dans ses 78 magasins. Là encore, les 3 000 produits qui ont constitué la première vague de commandes ont été épuisés, une seconde vague de 3 000 boîtiers a été conclue. L'exclusivité avec l'enseigne nationale est prévue pour durer jusqu'à fin février 2018, Morphée étant en discussion avec Boulanger et dans un autre registre, avec Novotel pour 2019.

Oncle Sam dans le viseur

Parallèlement au marché domestique, la startup regarde déjà l'export. Invités par French Founders à New-York fin septembre, Charlie Rousset et Guillaume Barathon ont ainsi pu prendre un premier contact avec le marché nord-américain. "Il était important pour nous de savoir si nous devions adapter notre produit", souligne Charlie Rousset. Où il en est ressorti que non... La présence de l'entreprise aixoise au CES Las Vegas en janvier prochain sera donc l'occasion cette fois-ci de rencontrer de potentiels distributeurs et de passer une étape supplémentaire.

Faire fonctionner l'écosystème

Après s'être installée durant ses premiers mois d'existence au sein du Carrefour de l'innovation à Aix-en-Provence, c'est à thecamp que Morphée est désormais domiciliée. Toujours portée par ses deux fondateurs, la startup a choisi de sous-traiter en s'appuyant sur l'écosystème en proximité. "Notre illustratrice est située à proximité, nous réfléchissons également à confier la logistique à un ESAT situé non loin, à la Duranne". Pour autant Morphée devrait prochainement recruter une assistante commerciale. Et puis, bien sûr, Charlie Rousset et Guillaume Barathon réfléchissent "déjà à un prochain produit, toujours autour de la méditation". Morphée table sur un chiffre d'affaires 2018 de 400 000 euros et vise 1 M€ pour l'exercice 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :