Géo Save Me, la montre connectée qui veut faire mieux qu'Apple

 |   |  612  mots
(Crédits : DR)
La PME installée à Aix-en-Provence, continue de peaufiner sa montre connectée, capable de remonter des données de santé. Une montre équipée d'une carte SIM et qui vise la labellisation en dispositif médical. Ce qui ouvre des perspectives pour l'entreprise qui veut continuer à se positionner sur le secteur de l'e-santé en se démarquant de ses concurrents.

Depuis la création de Géosentinel en 2015, William Daumas a toujours parié sur l'objet connecté utile, mais en sortant si possible des sentiers battus et rebattus.

Aussi lorsque Géo Save Me arrive sur le marché, impensable que celle-ci ne soit pas aussi jolie et élégante que n'importe quel autre bijou. Tout aussi impensable qu'elle capte les mêmes données que ses concurrentes et de la même façon.

Ainsi la montre connectée made in Géosentinel est équipée d'une carte SIM lorsque les autres solutions disponibles sur le marché font plutôt appel au bluetooth et au smartphone.

Côté données de santé, Géo Save Me applique la même philosophie en étant capable de mesurer la tension artérielle mais pas seulement. Désormais elle mesure également le taux d'oxygène dans le sang, élément essentiel qui intervient dans différentes maladies orphelines par exemple.

De ces différenciations pour lesquelles Géosentinel investit en R&D, la PME en tire une certaine plus-value, denrée essentielle pour qui veut survivre au pays des objets connectés axés santé. Et pour appuyer la chose, Géo Save Me s'applique à passer par les étapes de labellisation qui appuient la technologie. C'est notamment le cas pour les capteurs. Mais c'est surtout le cas pour être reconnu dispositif médical, étape ô combien importante en terme de reconnaissance marché.

Plus-value humaine

L'évolution constante côté technologie est primordiale dans la stratégie de Géosentinel qui est fin prête à traverser l'Atlantique pour le prochain CES Las Vegas où elle ira en visiteur, travaillant en parallèle sur une nouvelle innovation, des capteurs capables de mesurer la température du corps. "Nous ne sommes pas vendeurs de technologie", prévient William Daumas. "Notre plus-value est humaine, elle tient à ce que nous sommes proches des cas d'usage". Comprendre que c'est la nécessité d'apporter une réponse à des cas concrets qui drivent la technologie et pas l'inverse. Et d'ailleurs William Daumas l'affirme clairement, "hormis Apple, Géosentinel de dispose pas de concurrence directe".

Afin de pousser jusqu'au bout le service apporté, Géosentinel met en place un service de téléassistance, via la signature avec un acteur du secteur. "Nous souhaitons apporter une solution de bout en bout", confirme le dirigeant.

Ouverture de marchés

Les perspectives de segments à adresser sont larges pour la PME provençale. Qui travaille par exemple avec neuropsychiatre sur l'amélioration de la maintenance à domicile. Mais qui apparaît aussi comme une solution qui viendrait répondre aux problématiques de ruralité et de déserts médicaux. Et qui multiplie les échanges avec les services sociaux des collectivités.

L'international est par ailleurs un vecteur de développement qui s'impose peu à peu et les premiers pas se font en Suisse où Géosentinel sera présente d'ici janvier via un distributeur national.

Le défi réside aussi dans le design de la montre. "Il existe encore beaucoup de stigmatisation", explique William Daumas à propos des objets connectés orientés e-santé, qu'il faut rendre le plus esthétiques possible. "Nous possédons une avance technologique, mais ce n'est pas suffisant. C'est l'ensemble qui fait que nous sommes différents. Nous ne comptons pas faire que Géo Save Me soit une montre de plus".

Lauréate du hackathon santé organisé l'an dernier par Jaguar Network, la PME aixoise aménage bientôt au sein de Quanta, le bâtiment orienté innovation voulu par l'opérateur marseillais. Géosentinel, qui emploie 8 salariés, devrait finaliser l'exercice en cours à 400 000 euros, prévoyant un chiffre d'affaires de 2 M€ pour 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :